Auteur Sujet: Questions sur la méthode Koch  (Lu 8048 fois)

Hors ligne VA2BQ Martin

  • Administrateur
  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 506
  • 73 de Martin VE2BQA
    • Radioamateur.ca
Questions sur la méthode Koch
« le: 28 Mars 2008, 21:51:48 »
Bonjour,

Un ami qui m'a approché pour apprendre le morse m'a posé quelques questions ne voulant pas lui répondre n'importe quoi et puisque je connais pas beaucoup la méthode Koch VS les autres comme Farnsworth, je vous présente les questions ici qu'il m'a posé. Avant tout je l'avais référé au site de G4FON qui fournit un logiciel de pratique pour la méthode Koch.

1) Par rapport à la méthode Farnsworth qui préconise d'apprendre les lettres à la vitesse souhaitée mais en augmentant l'espace entre les lettres pour débuter, la méthode Koch propose d'apprendre les lettres à la vitesse voulue au départ mais en débutant avec deux lettres et en incorporant une lettre nouvelle à la fois. La question est, est-ce que l'on peut débuter avec des espaces plus grand entre les caractères ? ou si l'on veut apprendre à 20mpm, ont doit laisser les espacement correspondant à une transmission à 20 mpm ?

2) Combien de temps doit on prendre pour arriver à 20 mpm avec la méthode Koch (note par moi, le gars en question n'a pas de connaissance en radioamateur ni en morse) ? Pour cela je lui ait répondu 2-3 mois à raison de 20-30 minutes par jour ou deux jours pour arriver à quelques chose comme 12-15 mpm.

3) Quelle méthode entre Farnsworth et Koch est la plus efficace ?

4) À partir de quelle vitesse devient-il plus utile de ne pas noter au crayon les caractères recu ? Et quelle est la vitesse maximale que l'humain peut décoder et transmettre sans aide externe. (Note pas moi, très bonne question qu'il ma posée là. Je suis curieux de savoir les vitesses max par clé droite, Bug et iambique)

Merci,

Martin VE2BQA
Martin Arsenault, VE2BQA/VA2BQ
ve2bqa(a)radioamateur.ca
Rimouski, Québec, Canada
FN58qj

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 318
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Questions sur la méthode Koch
« Réponse #1 le: 28 Mars 2008, 22:47:41 »
Salut Martin,

est-ce que l'on peut débuter avec des espaces plus grand entre les caractères ? ou si l'on veut apprendre à 20mpm, ont doit laisser les espacement correspondant à une transmission à 20 mpm ?

On peut avoir un espacement plus grand etre les caractères, mais jamais à l'intérieur d'un caractère! C'est l'idée de Farnsworth et de Koch; l'espace entre les caractères et les mots peut être augmenté. Ce qui est "interdit", c'est de changer l'espace entre les dit et les dah à l'intérieur d'un caractère.

Cet espace doit correspondre à l'envoi de morse normal à au moins 15 mpm. Si tu regardes les ajustements dans le logiciel de G4FON, les choix pour "l'actual character set" commencent à 15 mpm (ensuite 25, 35 mpm etc). Ces choix concernent uniquement l'espace à l'intérieur d'un caractère (lettre chiffre ou ponctuation).

Cependant, il est permis d'utiliser un espace plus grand entre les lettres et les mots (c'est l'effective code speed de G4FON). dans le logiciel, il peut être de 25, 21 et même de 3 mpm. L'idée de base est de mémoriser les caractères à haute vitesse, quitte à augmenter l'espace entre ceux ci.. jamais à l'intérieur de ceux-ci!

Combien de temps doit on prendre pour arriver à 20 mpm avec la méthode Koch (note par moi, le gars en question n'a pas de connaissance en radioamateur ni en morse) ? Pour cela je lui ait répondu 2-3 mois à raison de 20-30 minutes par jour ou deux jours pour arriver à quelques chose comme 12-15 mpm.

Ça dépend de chacun. Un échantillon cité par Koch mentionne qu'il a obtenu avec ses meilleurs élèves une vitesse de 12 mpm en seulement 13,5 heures. Il semble qu'il y ait un rapport direct avec les talents pour apprendre la musique ...

Quelle méthode entre Farnsworth et Koch est la plus efficace ?

La méthode de Koch est une application de la méthode de Farnsworth; en utilisant le logiciel de G4FON (2 letters à la fois, etc), tu apprends selon la méthode de Koch et de Farnsworth par le fait même;  l'idée fondamentale consiste à apprendre à une vitesse suffisamment élevée pour empêcher que le cerveau 'pense' aux dits-dahs. Si le cerveau pense aux dit-dahs, alors il ne pourra pas dépasser le mur du 12-13 mpm qui affecte de manière irréversible beaucoup d'amateurs ayant appris selon les anciennes méthodes basées sur la mémorisation des séquences au lieu de blocs.

À partir de quelle vitesse devient-il plus utile de ne pas noter au crayon les caractères recu ?

Pas sûr de comprendre. J'ai fait mon 12,000 ième qso en morse cette semaine; j'opère à 25-30 mpm et je continue à prendre des notes (lettres d'appel, RST prénom mais presque rien d'autre) pour les entrées dans le logbook. Je pense que c'est toujours utile d'avoir un crayon et du papier.

Et quelle est la vitesse maximale que l'humain peut décoder et transmettre sans aide externe.

79 mpm est le record actuel. Noter qu'une conversation vocale entre individus qui sirottent un café au Tim se fait à 120 mpm environ...
--------------
Détails techniques:

La durée d'un dit, en millisecondes en morse normal est de 1200/vitesse en mpm. Donc pour du 15 mpm, le dit a une durée de 1200/15=80 ms
Un dah dure 3 dits donc 240 ms. L'espace entre les dits et les dahs à l'intérieur d'un caractère est un dit... 80 ms.
C'est le maximum de durée permise par G4FON, plus court est encore mieux. Voilà ce qui est intouchable pour Koch.

Cependant, en morse normal toujours, l'espace entre les caractères est de 3 dits et entre les mots de 7 dits. Là, on peut étirer et il est permis d'avoir plus que 3 (7 dits) et rester "fidèle" à la méthode de Koch-Farnsworth-G4FON.
« Modifié: 28 Mars 2008, 23:21:52 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2BQ Martin

  • Administrateur
  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 506
  • 73 de Martin VE2BQA
    • Radioamateur.ca
Re : Questions sur la méthode Koch
« Réponse #2 le: 29 Mars 2008, 19:01:56 »
Bonjour Pierre,

Merci pour le retour. En fait, pour détailler un peu plus ma question relative à la prise de note, je voulais savoir à partir de quelle vitesse est-ce que ca devient plus encombrant qu'autre chose de prendre en note "toute" la réception d'un message ? Je sais qu'il est pertinent de noter l'indicatif, le prénom, le RST, le QTH et quelques détails de plus, mais est-ce qu'à 25-30mpm c'est pas trop vite pour tout noter le message recu ?

Merci,

Martin ve2bqa
Martin Arsenault, VE2BQA/VA2BQ
ve2bqa(a)radioamateur.ca
Rimouski, Québec, Canada
FN58qj

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 318
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Questions sur la méthode Koch
« Réponse #3 le: 29 Mars 2008, 21:31:54 »
je voulais savoir à partir de quelle vitesse est-ce que ca devient plus encombrant qu'autre chose de prendre en note "toute" la réception d'un message ?

C'est toujours encombrant et pas très utile d'écrire tout l'échange.

Je pense que tous les opérateurs en morse seront de mon avis. Les QSOs en CW se ressemblent beaucoup et se déroulent généralement en 3 phases (je parle de vrais QSO en ragchew personnalisés, pas les échanges rapides et pré-programmés des contests):

-L'échange du RST, du QTH et du prénom (dans les deux directions)
-Puis la météo et la description des équipements ( idem)
-Enfin, l'âge, la profession, les préférences (modes) (idem)

On ajoute parfois une 4ième "ronde" pour discuter plus à fond d'une passion commune (ex QRP), ou de la famille ou de la carrière.

Normalement, à 25 mpm pour les 3 premières rondes, le tout se déroule en 10 minutes environ.

Avec un peu d'habitude, on 'copie' le tout facilement sans avoir besoin de prendre des notes (parce que les QSOs se ressemblent finalement). Il est donc facile de suivre sans qu'il soit utile d'écrire en plus ... Il est à mon avis important d'apprendre dès le début à mémoriser sans écrire.

Je crois que ce n'est pas une question de vitesse. Les seuls détails importants à retenir (et à noter) comme références pour les cartes QSL éventuelles sont le prénom, le QTH et le RST envoyé et reçu. Ce sont les seules informations que j'écris.

Petit détail: 99,5% au moins des QSOs en morse se déroulent en anglais... même avec nos cousins français...

D'autres opérateurs en CW pourraient-ils nous décrire leur manière de fonctionner ??
« Modifié: 29 Mars 2008, 21:57:55 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Questions sur la méthode Koch
« Réponse #4 le: 29 Mars 2008, 22:51:27 »
A une époque révolue ou tous devaient forcément faire du CW pendant un minimum d'un an avant d'avoir l'opportunité de "graduer" en phonie, les QSO courts c'était pour les contests et les DX rares tout comme c'est le cas aujourd'hui.

Par contre, dans le "quotidien" des opérations, je me souviens avoir fait du rag-chew en CW pendant plusieurs dizaines de minutes par station. C'était les crampes aux poignets qui devenaient le facteur limitatif. Le syndrome carpien n'a pas été inventé par votre génération messieurs, juste le terme, désolé  ;)

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 318
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Questions sur la méthode Koch
« Réponse #5 le: 30 Mars 2008, 09:33:39 »
Le syndrome carpien n'a pas été inventé par votre génération messieurs, juste le terme, désolé

Les premiers opérateurs en morse connaissaient bien le problème qu'ils appelaient le "glass arm". L'opération d'une clé droite (de haut en bas à la verticale) n'est pas ergonomique et a été identifié comme la cause première de ce malaise.

Ce qui a conduit à l'invention du bug puis du paddle; le mouvement devient latéral pour faire fonctionner ces manipiulateurs et il est beaucoup mieux adapté à la physiologie de l'avant-bras, en plus de permettre d'atteindre des vitesses qui seraient impossibles à maintenir avec une clé droite.

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Questions sur la méthode Koch
« Réponse #6 le: 30 Mars 2008, 10:46:35 »
Ce qui a conduit à l'invention du bug puis du paddle; le mouvement devient latéral pour faire fonctionner ces manipiulateurs et il est beaucoup mieux adapté à la physiologie de l'avant-bras, en plus de permettre d'atteindre des vitesses qui seraient impossibles à maintenir avec une clé droite.
Un Blue Racer de Vibroplex se vendait $35 chez Payette Radio à l'époque ou un ouvrier non spécialisé gagnait a peine $75 par semaine avant impots. Une clé dans le surplus de guerre $1. Un Wireless Set 19 Mark III complet $25 (avec la clé).

Tous les amateurs ou écouteurs débutants (étudiants) que j'ai connu ont comencé avec un 19, une batterie d'auto et un chargeur. Seuls les "vieux" (20ans+ ;-) qui faisaient de traffic nets avaient des bugs. C'était un objet de luxe.

Ciao!

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Questions sur la méthode Koch
« Réponse #7 le: 30 Mars 2008, 16:04:12 »
Je vais t'en donner une méthode pour le CW, va sur cette page http://www.kb7tbt.com/vidclips/ downloade la chanson " morse alphabet", grave la sur un CD et écoute ca quand to conduis.

C'est vraiment pas pire la chanson!

Hors ligne VA2BQ Martin

  • Administrateur
  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 506
  • 73 de Martin VE2BQA
    • Radioamateur.ca
Re : Questions sur la méthode Koch
« Réponse #8 le: 30 Mars 2008, 19:20:03 »
Salut Jean-Pierre,

Pas pire le MP3, ca doit être environ 15 mpm les vitesses de caractères ?

J'ai envoyé le lien à mon collèque, il va probablement trouver cela intéressant.

Merci Jacques et Pierre, je crois qu'à 25 mpm ca devient dur de tout écrire. Je crois avoir pas mal d'info. Je vais envoyer un condenser à mon collègue.

73

Martin ve2bqa
Martin Arsenault, VE2BQA/VA2BQ
ve2bqa(a)radioamateur.ca
Rimouski, Québec, Canada
FN58qj