Auteur Sujet: L'avenir des clubs en général et de RAC Canada  (Lu 4162 fois)

Michel VE2CRH

  • Invité
L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« le: 07 Septembre 2013, 19:17:43 »
Bonsoir à tous,

Voici une nouvelle de RAC CANADA via Len Morgan, VE9MY directeur pour la région Atlantique.

Ça donne à réfléchir n'est-ce pas ? mais un jour il faudrait régler ce problème, arrêter de dire que ça ne fonctionne pas et prendre des décisions.

On dirait que qu'il y a de moins en moins d'amateurs intéressés.
Il y a donc des choses à changer de ce côté. ?

Qu'en-pensez-vous ?

Voici le bulletin en quesition:

From Len VE9MY June 20th:

CANADIAN AMATEUR POPULATION VERSUS RADIO AMATEURS OF CANADA MEMBERSHIP.

 

There are currently ~72,000 amateur call signs issued for all of Canada and of that number ~63,000 are to individual named amateurs in the database. The difference in these two numbers can be explained by the fact that there are clubs and repeater call signs and some individuals holding more than one call sign.

 

Roughly 5500 of those amateurs are in the Atlantic Region with the following breakdown by province: Nova Scotia 2600, New Brunswick 1350, Newfoundland 1250, and Prince Edward Island 270.

 

With the national average of only approximately 9% of amateurs in Canada supporting Radio Amateurs of Canada (RAC), Canada's National Amateur Organization, why is it that amateurs do not support RAC? RAC's support in the Atlantic region is ~420 members or ~7.5%.

 

Membership is RAC's major income source that enables it to represent Canadian amateurs locally and internationally. With ever increasing pressure from commercial telecom interests for additional frequencies/bands it is inevitable they will be eyeing the amateur bands to achieve their commercial goals.

 

There are benefits to being a member of RAC, but I agree not all benefits apply equally to all members. There are benefits that do apply to all members, for example, $5,000,000 liability insurance free for all your amateur radio activities within Canada. The TCA magazine bi-monthly, now available electronically at a reduced membership rate, with the RAC Report alternate months, also in electronic format.

 

The major benefit that both RAC and non-RAC members receive is that of RAC's meetings with Industry Canada representing Canadian amateurs and meetings internationally where discussion happens related to keeping our present amateur bands and hopefully acquiring additional bands. Currently those 9% of Canadian amateurs who do support RAC are paying the shot, while the other 90% of Canadian amateurs get a free ride. I suppose I could use the argument that I'm getting it for free now, why would I contribute? There is so much more that could be achieved if more amateurs supported RAC.

 

Clubs can affiliate with RAC and apply for Club liability and equipment insurance at very reasonable rates. Clubs have reduced their insurance costs by as much as 50%. Information on membership, club affiliation and insurance can be found at www.rac.ca

 

I am certainly open to constructive positive criticism, feedback as I believe more will be accomplished, than with negativity.

 

Len Morgan

Deputy Director, Atlantic Region RAC.

RAC Affiliated Club Program Coordinator.

 

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #1 le: 07 Septembre 2013, 20:18:22 »
C'est pareil au QC avec RAQI. Y'a à peine un peu plus de 1,000 membres et c'est le seuil critique en autant que le Ministère de l'Education du Loisir et du Sport est concerné. En bas de quoi, il n'aura plus droit aux subventions du gouvernement.

Pour moi c'est d'abord et avant tout un problème de démographie (vieillissement), ensuite y'a beaucoup moins d'intérêt pour le "faites-le vous même", les jeunes préfèrent les jeux vidéos et finalement, y'a la paranoïa au sujet de toutes les sortes d'antennes. Ensemble ca fait que le futur de la RA est loin d'être assuré.

Je cède maintenant le micro aux grands optimistes de ce monde  ;)

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 349
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #2 le: 07 Septembre 2013, 20:47:05 »
Je cède maintenant le micro aux grands optimistes de ce monde

Petite blague sans méchanceté... Pour les clubs... Cliquez Ici pour obtenir un petit échantillon des membres d'un club du QC, et faites un calcul de l'âge moyen. 
 :)

Ce même club propose, pour demain matin, dans le cadre d'un déjeuner (resto local) ceci: À ne pas manquer, il va avoir un concours de mangeur de rôtis (toasts).8)

Je dis ça avec humour.. sauf qu'en vérité, avec ma conception du hobby (et bien sûr en respectant les goûts de chacun), je n'ai jamais eu d'intérêt à devenir membre de ce genre de club, qui est en fait un groupe à forte saveur 'activités sociales'. Oui pour les toasts, mais à la condition d'avoir aussi quelque chose de plus sérieux. Mais on n'y sent pas d'intérêt pour les sujets à caractère technique... alors ce n'est pas mon 'bag'. Un membre du CA de ce club avait très bien résumé sa pensée (qui rejoint probablement celle de beaucoup d'autres). Il m'a dit: "Moi, je ne veux pas savoir comment et pourquoi ça marche un radio, jveux jusse parler au monde." J'ai alors compris qu'on était pas sur la même longueur d'onde, et je n'ai pas insisté..  ;)

Par contre, je suis toujours membre de l'ARRL à cause de la technique, mais côté RAQI, rien dans ce domaine, donc je n'y suis pas ... Pour RAC, je suis membre, surtout pour le soutien qu'ils nous donnent auprès d'Industrie Canada. La revue TCA de RAC présente aussi de bonnes informations.. Par exemple, le # de septembre présente le second article d'une analyse sérieuse des Windows Ladder Line.
--
Somme toute, je pense qu'on adhère à un club ou à une organisation qu'à la condition d'y trouver son compte. Ce n'est plus une obligation, d'autant plus que les mailing lists sur le web sont en quelque sorte des 'méta-clubs' d'échange.

Voilà, c'est l'opinion personnelle d'un VE2 parmi d'autres, qui a ajusté ses voiles en conséquence ... Ni pessimiste, ni optimiste, simplement réaliste.

« Modifié: 07 Septembre 2013, 23:56:53 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VE2CKN Gervais

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 789
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #3 le: 08 Septembre 2013, 00:56:39 »
RAQI j'y croie plus,,,,c'est L'Association de Montreal ,RAC oui j'y croie plus comme Pierre au niveau de IC elle est plus proche des Fonctionnaires.

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #4 le: 08 Septembre 2013, 07:44:56 »
Windows Ladder Line. Dis moi pas que Bill Gates s'intéresse à la radio-amateur! Si oui, checkez vous, si vous pensez que ça va mal présentement, vous n'avez encore rien vus à date   :'(
Sérieusement, je préfère lire des commentaires au sujet de la science des lignes de trasmission que sur l'auto-gavage aux roties... :(

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 349
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #5 le: 08 Septembre 2013, 08:26:39 »
Windows Ladder Line. Dis moi pas que Bill Gates s'intéresse à la radio-amateur!

... En espérant que les OMs auront compris que 'Windows' signifie dans le contexte les petits rectangles (fenêtres) qui sont taillés dans ce type de ligne. Leur effet est triple: Réduire le poids, celui de l'emprise du vent et donner l'impédance caractéristique voulue.


Hors ligne VA2AM Rejean

  • Membre expérimenté
  • ***
  • Messages: 210
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #6 le: 09 Septembre 2013, 21:38:03 »
Ici comme Pierre je suis membre ARRL et RAC pour les mêmes raisons et il y a toujours quelque chose à apprendre ou à approfondir. J'aime bien faire quelques concours pour mieux apprécier les conditions sur HF, trouver le bon moment par le long côté (LP) et surtout les sujets qui touchent les antennes TX et RX.

Hors ligne VE2VAE Christian

  • Membre sénior
  • ****
  • Messages: 426
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #7 le: 10 Septembre 2013, 14:49:24 »
A mon tour de partager mon point de vue. Je suis encore assez nouveau en radio-amateur (2011). Moi aussi je suis membre de l'ARLL (surtout pour l'abonnement au magazine QST et l'acces aux archives de QST, mais aussi parceque deja il y a 30 ans, je lisais les Handbook de l'ARRL et j'esperais faire partie un jour de cette association legendaire, et quasi internationnale.

Je ne suis pas encore membre d'un club. Ca me chicotte un peu des fois, et je me dis que ca viendras surement un jour, parceque dans ma facon de penser, je me dis qu'un radio-amateur doit aussi etre present et impliqué dans sa communauté. Mais en meme temps, d'une maniere plus egoïste, je ne suis pas membre d'un club local, peut-etre justement pour avoir la paix. Je m'explique.

Pendant plusieurs années je me suis impliqué, avec d'autres, pour mettre sur pied, et faire demarrer le club des astronomes amateurs de laval. Ca as bien marché, c'est aujourd'hui un des plus gros et des plus dynamique au Quebec. Mais... j'y ai gouté, je sais un peu ce que c'est, et je prefere maintenant ouvrer un peu plus en solitaire.

Pour ce qui est de joindre un club local, un des empechement, est que je travailles le soir. Donc pas de possibilitee d'aller aux reunions. Mais ensuite, est-ce que j'aurais vraiment le gout d'aller aux reunions ? Pas certain. Je suis plus attiré par des activité avec quelques personnes a la fois. Dans un petit groupe, la dynamique est differente, plus personelle, plus propice a develloper une amitié avec quelqu'un.
Donc, par exemple, ca me dirais beaucoup plus de participer, un moment donné, a une activité de radio-amateur, qui aurait lieu durant le jour, un samedi par exemple. Quelque chose comme un lancer de ballon radio-amateur, ou une activation SOTA, etc.

Et je me pose parfois la question : Est-ce qu'on as encore autant besoin d'etre membre d'un club comme avant ?

Oui et non.

Non, parceque grace a internet, on est beaucoup plus independant aujourd'hui, dans le sens ou on peux trouver beaucoup de reponses a nos questions, et surtout, entrer en contact avec des gens qui ont exactement les memes interet que nous (ce qui n'est pas toujours le cas, meme dans un club).

Et d'un autre coté... je dirais que OUI on as encore besoin d'un club, mais pas comme d'une source d'information, mais plutot comme entité qui peut nous representer aupres des villes, des élus, de la reglementation municipale, etc. Donc, on as aussi un devoir de s'impliquer un moment donné. Il y a un temps pour recevoir et un temps pour donner. Mais ca doit etre volontaire, ca prends quelqu'un qui as le gout de le faire, qui est pret a y mettre du temps, pour donner aux autres. Ca commence a etre rare.

Par rapport a RAQI... dans le temps, on as vécu un peu les memes choses avec les club d'astronomie et l'affiliation des membres a la federation quebecoise des astronmes amateurs. Pendant un certain temps, la federation (l'A.G.A.A. dans le temps) produisait un annuaire astronomique (un genre d'almanach annuel, tres utile aux astronomes pour planifier et faire leurs observations) ainsi que le magazine mensuel qui comprenais des articles ecrit par des astronomes amateurs d'ici et qui parlais de ce qui se faisait dans les clubs. C'etait tres utile, parceque c'etait, a l'epoque, les seules publication en francais (facilemetn disponible), qui parlaient de nous, les amateurs d'ici, avec les heures et positions des objets a observer, correspondant au Quebec.

Un jour, ils ont créé "les editions astronomiques" et séparé ca de la federation. Du coup, les gens ne voyaient plus la necessité de s'affilier a la federation.
Il faut dire qu'en plus, c'est arrivé au moment ou au grace a internet, on commencait a pouvoir avoir acces a une multitude d'information autrement que par les seuls magazine.

Donc, moi aussi, avant de me joindre a un club, je pense parfois a commencer par soutenir une association provinciale ou nationale. Et je penche plutot en faveur de RAC.

Concernant RAQI, je n'ai pas de plaque VE2 sur mon auto, je ne prevois pas en avoir une non plus, et j'expedie mes quelques QSL directement. Mais j'aimerais quand meme par principe en faire partie. Sauf que un moment donné, quand on regarde les couts qui sont rattachés au divers memberships...

Pas si élevé en soi, mais quand tu met tout ca ensemble : RAQI ($40), RAC ($56), l'ARRL ($49), club local ($25 a $30+)... on doit faire un choix un moment donné.

Une forme d'implication locale qui m'interesserait, serait avec la sécurité civile.
Il me semble que les radio amateurs ici, (et les clubs peut-etre ? ) sont moins impliqué aupres de la sécurité civile que ce qu'on voit aux etats par exemple. Aux etats, on voit la communauté radio-amateur qui joue beaucoup sur la carte du "When all else fails" (quand tout le reste tombe... il reste les communications radio-amateurs). Il faut dire que la-bas, ils ont les tornades, les tremblements de terre et autres catastrophes naturelles.
Mais nous ici, a part les mouches noires, on as quoi comme catastrophe naturelle ? Ah... c'est vrai... on as deja eu le verglas, en 1998. Et rien ne nous met a l'abri d'une reprise. Au contraire, avec les hivers de plus en plus doux, c'est juste une question de temps. Ca pourrais recommencer des l'hiver prochain. A mon avis, les clubs et la federation pourraient favoriser une plus grande implication de leurs membres a ce niveau.

Le dévelloppement d'une plus grande interraction/implication avec la securité civile (avec pratiques de situation d'urgence et mise en place de plan d'action) serait un excellent moyen, a mon avis, de "revitaliser" l'implication des individus dans leur communauté, par le biais d'un club local / federation.
« Modifié: 10 Septembre 2013, 15:02:08 par VE2VAE Christian »

Hors ligne VA2KZ Dany

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Bonjour!
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #8 le: 08 Février 2014, 14:59:21 »
Bonjour,

Nous au CRAQ, on a fait une entente pour augmenté le membership de RAQI,  le but premier est que RAQI représente vraiment les intérêts des radioamateurs du Québec et qu'il ait une voie plus forte.  Le club a aussi un groupe d'urgence qui sont présentement a faire des partenariats avec la sécurité civile local.  Avec une tel entente, les dirigeants du Club met plus d'efforts sur les activités locaux.

On aimerait que les clubs régionaux emboitent le pas ...

Présentement nos membres sont très satisfaits.

Notre cotisation est de 45$ incluant celle de RAQI.

Merci

Dany
VA2KZ

Voici quelques liens

http://www.craq.qc.ca/2011/index.php?option=com_content&view=article&id=1105:entente-craq-et-raqi&catid=76:cedir&Itemid=147

http://www.craq.qc.ca/2011/images/stories/CEDIR/prsentation%20craq-raqi-13-01-25.pdf

Michel VE2CRH

  • Invité
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #9 le: 08 Février 2014, 22:21:59 »
Bonsoir,

Citation de VA2JOT:

Pour moi c'est d'abord et avant tout un problème de démographie (vieillissement), ensuite y'a beaucoup moins d'intérêt pour le "faites-le vous même", les jeunes préfèrent les jeux vidéos et finalement, y'a la paranoïa au sujet de toutes les sortes d'antennes. Ensemble ca fait que le futur de la RA est loin d'être assuré.

problème de démographie (vieillissement),  phrase très à la mode que l'on entends régulièrement à presque tous les niveaux. La population amateur n'est pas plus vieillissante qu'avant. je parle en connaissance de cause, ça fait plus de 50 ans que je suis radio amateur et j'entendais cette phrase là quand j'étais SWL et par la suite quand j'ai eu ma licence dans les années 60, et régulièrement par la suite. 

C'est bien le contraire, aujourd'hui, il y a plus de  nouveaux radio amateurs que jamais, et il y a amplement de jeunes de tous les âges.

Pour le manque d'intérêt pour le "FAITES-LE VOUS MÊME" c'est très facile à comprendre, la majorité des amateurs n'ont pas de formation en électronique, trouver des pièces et des plans n'est pas évident non plus, pour le néophyte.

S'il y a de la paranoïa au sujet des antennes, encore là,  c'est le manque d'informations sérieuse, Une des causes ? les  formateurs au départ,
ainsi qu' un manque de coach ou de mentor.

Mais attention, il ne faut pas critiquer les formateurs, simplement parce qu'ils ne peuvent pas montrer ce qu'il ne savent pas eux-mêmes.

Il ne semble pas non plus y avoir un désir d'avoir des cours d'approfondissement sur les sujets vus lors , des cours de formation. Après l'examen la majorité est laissé à eux mêmes.   

Quand aux clubs, associations ou fédérations,  pour ce qui en reste, et à la question à savoir si on doit en devenir membre, ou non, la question à se poser est bien simple, avant de devenir membre, qu'est ce que ces associations ont à m'offrir d'intéressant ?

Ensuite si je deviens membre, c'est qu'il y a quelque chose qui m'attire et  qui rencontre mes intérêts, et là je me pose la question:  qu'est ce que je peux apporter comme connaissances  pratiques pour en faire  bénéficier les membres ?

Mais voilà, la grande raison du pourquoi les clubs sont en manque de membres, et que le membership est à la baisse, ils n'ont rien à offrir d'intéressant.
en terme d'activités, années après années c'est toujours la même rengaine. Sauf de très rares exceptions.

L a preuve qu'ils n'ont rien de très drôle et d'intéressant, à offrir, on n'a qu'à regarder la quantité de membres versus la quantité de radio amateurs par ville.

C'est ahurissant de voir les chiffres. Si vous voulez des chiffres à savoir combien il y a d'amateurs dans votre ville ou village, vous n'avez qu'à aller sur le site de RAC Canada et faire une recherche dans le POWER SEARCH , ou bien  sur le site d'Industrie Canada. Ensuite posez-vous la question, prenez le temps!

Quelques chiffres ? Baie Comeau: 519 amateurs,  Trois-Rivières seulement, à part des villages/villes environnantes, : 499 amateurs!!

ALMA = 221 amateurs!!!   Sherbrooke 301, etc, etc.

Juste à voir ces chiffres qui sont "très vrais" on peu se poser la question, qu'Est-ce qui se passe ? Tous ces gens ne pratiquent pas leur nouveau hobby ?

Alors ça emmène à une autre question très légitime:

Comment se fait-il qu'une personne quelconque, paie X montant, pour suivre un cours de radio amateur, que cette personne va s'asseoir une fois par semaine dans un local, pendant environ 3 heures, pendant  environ 8 ou 10 semaines ? à la fin elle passe l'examen, paie encore 60.00$ (à vie)  pour une licence (indicatif d'appel) et puis ?  dans la majorité des cas, on en entends pas parlé.

Les bandes sont moins remplis qu'avant, sauf durant les concours (contests) c'est vrai que nous avons 28 bandes à notre disposition.

 D'abord, le plus curieux il y a des clubs de certaines villes qui sont très vieux, d'autres moins, ils  n'ont pas de locaux, pas de stations club, pas d'ateliers techniques, quelques rencontres durant l'année et certains clubs, je ne sais pas de quelle façon, mais ils  trouvent le moyen de trouver des gens ,Monsieur/Madame tout le monde,  pour leur faire suivre des cours de radio amateur, et ceci à tous les ans, et en plus ils sont fiers d'avoir formé entre 10 et 20 souvent pas mal plus de nouveaux!!!

Et c'est ainsi à tous les ans!!

La radio amateur est un monde extrêmement varié en terme d'activités, d'expérimentation, de projets etc. sauf qu'ici au Québec en particulier et au Canada en général il n'y a pas grand chose.

Juste comme ça en passant, nous n'avons pas de  DX CLUB, pas de "VRAI HAMFEST" des marchés aux puces oui. et la liste est très lonnnngue.  :-\

Ça c'est d'être vraiment réaliste, mais quand on en parle, personne ne réagit, curieux ça aussi n'Est-ce pas ?

Bonne fin de semaine à tous



 

Hors ligne VE2CKN Gervais

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 789
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #10 le: 09 Février 2014, 09:20:56 »
Michel,
si tu etais en régions plus éloigné comme nous dans L'Est tu n'y croirais pas non plus.
Des Grosses Associations s'est comme une diode,"l'argent rentre par un boute pis y a rien qui sort" ou tres peu de $$ .
 
« Modifié: 09 Février 2014, 13:55:43 par VE2CKN Gervais »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : L'avenir des clubs en général et de RAC Canada
« Réponse #11 le: 09 Février 2014, 11:23:49 »
Citation de Michel VE2CRH:
C'est bien le contraire, aujourd'hui, il y a plus de  nouveaux radio amateurs que jamais, et il y a amplement de jeunes de tous les âges.
Premierement Michel quand tu cites quelq'un, arranges-toi donc pour que ce soit evident la ou tu enfiles avec tes propres commentaires. Sinon, certains vont interpreter tes ecrits comme etant ceux de celul que tu cites.

Pour commenter ton commentaire, les nouveaux venus de nos jours ne sont pas de la meme trempe que ceux qui venaient en radio amateur y'a plusieures decennies. On ne peut donc pas s'attendre a ce qu'ils aient le meme interet ni les memes aspirations. Il va de meme pour les clubs et leurs spheres d'activites.

Pour ceux de ma generation c'est l'exception qui n'a pas construit son propre bloc d'alimentation CA/CC et transmetteur HF avant son tout premier QSO. Notre formation et la nature de l'examen faisait en sorte qu'on devait apprendre par coeur des schemas d'elements d'une station en plus de pouvoir expliquer a l'examinateur ce qui se passerait lors de la defaillance de l'inporte quelle des composants electroniques de ces elements de station. Ca incluait meme un recepteur AM/CW a heterodyne. De loin le plus complexe.

Les seules antennnes prefabriquees qu'on pouvait acheter etaient les Yagi hf. Personne aurait ose penser acheter une antenne HF filaire. Ca n'existait pas encore sur le marche. On savait pas comment les modeliser sur un ordinateur, ca n'existait pas encore mais pour savoir les fabriquer et les syntoniser, no problem. 

L'amateur fraichement "eclos" de nos jours n'est pas de cette mouture. C'est pas en donnant des cours dont l'unique objectif est de reussir 80 questions a choix multiples de reponses sur 100 qu'on va produire des amateurs avec la meme curiosite, les memes passions ou les memes talents.

Et c'est ca qui va influencer la direction que vont prendre les clubs. L'interet des membres et leur choix du CA. lorsque les membres ont vraiment un mot a dire ;-)