Auteur Sujet: État du cycle solaire 23  (Lu 10069 fois)

Hors ligne VA2BQ Martin

  • Administrateur
  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 506
  • 73 de Martin VE2BQA
    • Radioamateur.ca
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #15 le: 30 Septembre 2008, 18:59:10 »
Bonjour à tous,

J'ai trouvé un article intéressant!! Nous sommes l'année où il y a eu le moins de sunspots depuis les 50 dernières années!!

http://science.nasa.gov/headlines/y2008/30sep_blankyear.htm

Intéressant de comparer ce schéma :



à celui-ci :



Je crois pas que l'on puisse en tirer une conclusion qui tienne la route...mais ca donne une idée
bonne journée!

Martin VE2BQA
« Modifié: 01 Octobre 2008, 08:35:02 par VE2BQA Martin »
Martin Arsenault, VE2BQA/VA2BQ
ve2bqa(a)radioamateur.ca
Rimouski, Québec, Canada
FN58qj

VE2TH

  • Invité
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #16 le: 30 Septembre 2008, 19:23:17 »
Bonsoir,

Intéressant, ici on retrouve la quantité de taches solaires mensuelles et pour chaque années depuis

1749 jusqu'à 2008, dans un seul tableau. Ça ajoute d'autres informations encore plus détaillées.

Vous pouvez consulter le tableau de la NOAA Américain au site ci-dessous.

SOURCE: ftp://ftp.ngdc.noaa.gov/STP/SOLAR_DATA/SUNSPOT_NUMBERS/MONTHLY

73 Michel VE2TH

Hors ligne VA2BQ Martin

  • Administrateur
  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 506
  • 73 de Martin VE2BQA
    • Radioamateur.ca
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #17 le: 30 Septembre 2008, 20:53:36 »
Bonjour,

Je me questionne sur la façon qu'ils employaient dans le temps pour compter le nombre de sunspots. Je sais que maintenant, ils sont capable de faire ça de façon sophistiquée, mais dans le temps, c'était fait à l'oeil...probablement plusieurs se sont rendu aveugle...mais est-ce c'était fiable leur méthode ??

Et où était storé ces informations là ? Dans des cahiers entreposés dans des vieilles bibliothèque ? Je me demande ça car il y a des années du "peek" solaire que l'on atteingnait même pas 100 en moyenne mensuelle.

Merci

martin ve2bqa
« Modifié: 01 Octobre 2008, 08:36:02 par VE2BQA Martin »
Martin Arsenault, VE2BQA/VA2BQ
ve2bqa(a)radioamateur.ca
Rimouski, Québec, Canada
FN58qj

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #18 le: 01 Octobre 2008, 06:13:15 »
Martin,
          Avec une lentille de collimateur (eye piece) différente, c'était possible même y'a 200 ans de projeter l'image sur une surface blanche et de compter ou tracer au crayon, le profil des taches solaires. Faudrait probablement faire des fouilles dans les archives de l'observatoire de Greenwich pour en retrouver.

Vint ensuite les plaques photo-sensibles qui rendirent la tâche moins ardue et le décompte des taches plus précis.

L'ordi et les instruments électroniques n'ont pas donné naissance à la science, c'est le contraire ;-)

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 322
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #19 le: 01 Octobre 2008, 08:32:47 »
Je me questionne..

Bonjour,

Un maître du domaine des taches solaires (sunspots in english Martin  ;)) fût Rudolph Wolf, astronome et mathématicien du 19e siècle. En faisant une recherche Google avec son nom comme critère, on trouvera une foule de renseignements...

Pour l'observation, il suffit de projeter l'image du soleil sur une surface quelconque avec une feuille de papier dans laquelle on a percé un trou. C'est la méthode qui historiquement a été la plus utilisée.

Le 'nombre de taches' est un peu trompeur. Ce qui est en réalité compilé et affiché dans les tableaux depuis 1848 est une résultante R calculée ainsi:

R=k(10g+s) où s est le nombre de taches, g est le nombre de groupes contenant ces taches et k est un facteur de pondération ajouté pour tenir compte du lieu d'observation et des instruments utilisés.

Conséquence: S'il n'y aucune tache, R vaut zéro.. mais pour une tache, on saute immédiatement à 11 car il y a un groupe. D'ailleurs, si vous regardez le graphique que je met à jour sur la page d'accueil de radiomateur.ca, vous remarquerez qu'il n'y a jamais de données supérieures à 0 et inférieures à 11. Mais pour le calcul des moyennes sur une période, il y aura évidemment des résultats compris entre 0 et 11 .. ça va de soi.

 
« Modifié: 01 Octobre 2008, 08:36:58 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2BQ Martin

  • Administrateur
  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 506
  • 73 de Martin VE2BQA
    • Radioamateur.ca
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #20 le: 01 Octobre 2008, 08:40:56 »
Salut Pierre,

intéressant le principe du calcul. Je ne savais pas qu'il n'y avait pas de valeur entre 0 et 11. Est-ce que automatiquement ils comptent une tache = un groupe ? Selon ce que tu dis et la formule sa semble être la règle employé.

Je vais aller lire sur M. Wolf un peu pour en apprendre plus.

Jacques, est-ce que les premières observations on été comptabilisées à Greenwich ?

Martin ve2bqa
Martin Arsenault, VE2BQA/VA2BQ
ve2bqa(a)radioamateur.ca
Rimouski, Québec, Canada
FN58qj

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #21 le: 01 Octobre 2008, 11:19:08 »
est-ce que les premières observations on été comptabilisées à Greenwich ? Wolf continua les travaux de Schwabe débutés en 1826 et fut probablement le premier a faire des observations quotidiennes à partir de l'observatoire de Zurich.

D'autres observatoires (Greenwich, Paris, Melbourne etc.) emboitèrent le pas mais je crois que ce fut Greenwich qui entreprit de colliger l'ensemble des données saisies à travers le globe. L'observatoire "Royal" semblait disposer de l'espace, des ressources  ainsi que de la flotte de navires pour acheminer le courrier destiné à l'observatoire de Sa Majesté.

Une chose m'inquiète, le "minimum de Maunder" (1645-1715) coincida avec un "petit àge claciaire" entre 1640-1705. Nos ancêtres ont d'ailleurs eu à conjuguer avec ce phénomène en Nouvelle-France qui eut d'importants impacts sur la durée des hivers, les mauvaises récoltes, famines et épidémies qui décimèrent la population.

Espérons que le faible taux et taches actuel n'est pas un mavais présage.

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 322
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #22 le: 01 Octobre 2008, 13:08:04 »
Est-ce que automatiquement ils comptent une tache = un groupe

Évidemment. S'il n'y a qu'une tache sur le disque solaire, alors on a forcément un seul groupe ...

le "minimum de Maunder" (1645-1715) coincida avec un "petit àge claciaire" entre 1640-1705....  le faible taux et taches actuel

Ça pourrait faire un bon contrepoids au supposé 'réchauffement climatique' actuel  ;) .

C'est un peu, beaucoup, simpliste comme idée, mais on ne sait pratiquement rien sur les rapports entre l'Histoire et l'évolution des cycles solaires. On a des milliers d'années de l'histoire de l'humanité qui sont documentées... mais à peine 275 ans de données concernant le nombre de taches solaires.
« Modifié: 01 Octobre 2008, 13:33:57 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #23 le: 01 Octobre 2008, 16:43:47 »
mais à peine 275 ans de données concernant le nombre de taches solaires. La première mention de leur existence date du tout premier coloque d'astronomie organisé à Bologna, Toscane en 1610 par Galilée.

Ça pourrait faire un bon contrepoids au supposé 'réchauffement climatique' actuel. As-tu pensé que les deux se produisent peut-être en même temps ce qui aurait pour effet d'atténuer l'intensité du réchauffement?

Ca fa peur!

P.S.: Un étudiant de Galilée, Benedetto Castelli aurait inventé la technique de projection sur papier pour étudier les taches solaires. Pas si fous que ça les Ritals hein?

http://www.pacifier.com/~tpope/Additional_Info.htm#Galileos_Eyesight
« Modifié: 01 Octobre 2008, 16:56:50 par VA2JOT Jacques »

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #24 le: 01 Octobre 2008, 20:45:31 »
Il y tout de même des soubresauts étonnants, je dirais même qui ne cadrent pas avec l'absence de taches. Vous avez remarqué le weekend dernier la tonne de signaux RTTY entre autres sur le 20, à l'occasion du CQ DX RTTY. Tous s'entendent pour dire que le CQ WW RTTY 2008 verra de nouveaux records cette année. Des JA en quantité entre autres, que je copiais très bien ... sur ma hamstick sur l'auto, etc...

Je ne parle pas de ceux qui contactent l'Europe avec 5w de leur patio sur le 30m.

En tout cas, c'est vraiment à n'y rien comprendre.

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 322
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #25 le: 01 Octobre 2008, 21:00:07 »
En tout cas, c'est vraiment à n'y rien comprendre.

L'absence de tache signifie que la probabilité de voir les bandes de 15-12-10 mètres ouvertes en permanence est très faible....

Mais...ça n'a jamais voulu dire que les bandes dites "basses" (160...20 mètres) sont fermées! Ne pas confondre.

L'absence de tache signifie que les radiations solaires responsables de l'ionisation des couches réflectrices sont réduites ou absentes. Moins ionisées, ces couches sont donc généralement moins réflectrices pour les bandes dites 'hautes', et la propagation s'en ressent, surtout en montant en fréquences. L'effet est principalement d'abaisser la fréquences maximale utilisable (MUF), ce qui implique également des modifications en NVIS.

Mais côté DX, il n'y a rien de surprenant à faire actuellement d'excellents QSOs en HF sur les bandes basses.. et même en QRP... Par exemple ce contact avec l'Espagne hier sur 40 mètres en portable QRP/3W avec mon Elecraft KX1:

30-Sep-2008 22:18:57  30-Sep-2008 22:29:34    7031.3  CW  VE2PID  EA1FGN  579  559 Luis  27287 PASTORIZA  5012 k 069 d

Cependant, j'ignore si certains d'entre vous ont des résultats en DX sur 10 mètres en ce creux de cycle, mais ici je ne tente même pas ma chance. Et en observant ce qui se passe plus haut sur le 6 mètres, c'est le silence..
 
« Modifié: 01 Octobre 2008, 22:05:44 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #26 le: 02 Octobre 2008, 09:39:05 »
En tout cas, c'est vraiment à n'y rien comprendre. Avez-vous remaqués qu'à chaque contest majeur, on dirait que les bandes se réveillent? Le field day de la fin juin est probablement le meilleur exemple pour une explosion de la propagation sur ce continent. Y'en a d'autres (contests) qui eux semblent "ouvrir" la propagation vers les autres continents.

C'est probablement dû à une intérêt soudain qui fait ressurgir les "endormis et les golfeurs". Par contre, récemment, les scientifiques ont émis une hypothèse qu'une augmentation de l'activité radio pourrait contribuer positivement à l'ionisation des couches.

Le projet HAARP vise à jetter plus de lumière sur cette possibilité en tentant d'influencer l'ionisation de l'ionosphère (couche E) avec de grandes puissances en HF (960Kw +).

Un document de la IEEE décrit assez bien les expériences en cours.
http://www.ursi.org/Proceedings/ProcGA02/papers/p1185.pdf

Si la propagation est vraiment liée au niveau d'activité HF, on n'est pas sorti du bois.

P.S. C’est surprenant de voir qu’il se vend tout de même beaucoup d’équipement HF. J’imagine qu’on vit tous d’espoir. Peut être pour ceux qui attendend que la bande de 10M ouvre. En attendant, allez donc faire un petit tour sur les basses bandes, du 160M au 40M. Aux bonnes heures, y'a encore plein d'action.
« Modifié: 02 Octobre 2008, 09:47:20 par VA2JOT Jacques »

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 322
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #27 le: 02 Octobre 2008, 10:21:00 »
Le projet HAARP vise à jetter plus de lumière sur cette possibilité en tentant d'influencer l'ionisation de l'ionosphère

Salut Jacques,

Je viens de lire le document concernant le projet HAARP. Si j'ai bien compris, il semble que ce soit un ensemble d'expériences consistant à utiliser un satellite (WIND) pour détecter un signal provenant du sol. Ceci dans le but d'étudier les variations de la densité ionosphérique aux environs de foF2, induites par l'expérience. On a donc la possibilité de travailler virtuellement de part et d'autre de l'ionosphère. Cependant, les modifications sur l'iono ne sont pas évidentes dans le document...

Cet article de Wikipedia décrit le projet en général: http://fr.wikipedia.org/wiki/HAARP
« Modifié: 02 Octobre 2008, 11:06:46 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #28 le: 02 Octobre 2008, 16:31:27 »
Cependant, les modifications sur l'iono ne sont pas évidentes dans le document... Modifier est peut être fort comme terme mais ils ont réussi à créer de très faibles émissions de lumière.

http://www.haarp.alaska.edu/haarp/faq.html

Paragraphe intitulé: Can HAARP create an artificial aurora?

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 322
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : État du cycle solaire 23
« Réponse #29 le: 06 Octobre 2008, 08:19:59 »
Voici le dernier graphique de M Hathaway et de la NASA (octobre 2008).
Tout comme les indices boursiers, ça s'étire dans les bas-fonds..



Pour comparer, le graphique publié antérieurement en mars 2008;

« Modifié: 06 Octobre 2008, 11:24:16 par VE2PID Pierre »