Auteur Sujet: W2M  (Lu 1203 fois)

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 233
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
W2M
« le: 23 Avril 2013, 09:22:51 »
Salut...

On sait maintenant que ce n'est pas Samuel Morse qui est l'inventeur du 'code morse'. En fait c'est un de ses assistants/employé nommé Alfred Vail qui est l'inventeur du code... mais Samuel en bon patron s'en est attribué le mérite  ;) ..

Cependant, Samuel a contribué de manière importante à tout ce qui concerne la partie 'mécanique' de la télégraphie (clés, lignes...). Et à l'occasion de son 222e anniversaire de naissance, samedi le 27 avril 2013, des opérateurs en CW seront en fonction sur le porche de la maison de Samuel Morse à  Poughkeepsie, NY entre 1400Z et 1900z avec l'indicatif spécial W2M. Voilà une belle occasion pour ceux qui le peuvent de brancher leur clé droite (ou autre manipulateur) de contacter cette station... et d'obtenir une carte QSL commémorative. Seules les opérations en télégraphie seront considérées.

GL !

http://www.qrz.com/db/W2M


« Modifié: 23 Avril 2013, 12:11:34 par VE2PID Pierre »
73 !
--
FISTS #10215
SKCC #10025T
CWops Club #1278

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : W2M
« Réponse #1 le: 23 Avril 2013, 13:14:04 »
Le code utilisé de nos jours est différent de l'original car les British ont éliminés les espaces qui servaient a former plusieurs caractères à l'origine. Naturellement, les américains ne se vantent pas souvent que le code Morse International n'est pas 100% Made in USA.

ex: C= **  *    (pouvait être mépris pour ie)
      L= _ _ _ _ 
      Z= * * *    *   (pouvait être confondu avec se)

En plus ils ont mis de l'ordre dans les chiffres.
1= * _ _ *
0= _ _ _ _ _ _

M'enfin, la vraie invention c'est le télégraphe, peu importe le code servant à transmettre le message. Le plus grand défi de design de l'époque fut la conception de relais électromécaniques (utilisés dans les répéteurs) capables d'opérer et relâcher de façon prévisible (constance temporelle) afin de ne pas corrompre les symboles.

Imaginez à l'époque de la transmission par C.C., avant l'avènement du multiplexage par division de fréquence le travail qu'occasionnait le relai d'un message de New-York jusqu'à San-Francisco ;-)