Auteur Sujet: Leadership et clubs radioamateur  (Lu 2934 fois)

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 315
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Leadership et clubs radioamateur
« le: 31 Mai 2008, 13:34:43 »
Bonjour à tous,

Il arrive parfois qu'il y ait des ratés plus ou moins importants dans la gestion de nos clubs RA......

Voici un document émanant de l'ARRL, malheureusement en anglais *. Il traite du 'leadership' dans les CA ou comités des clubs radioamateur et de la manière (correcte ou non) de l'assumer. Le document, bien fait et sûrement le fruit de beaucoup de réflexions sur la 'nature humaine', i.e. l'hommerie.. peut vous permettre de détecter où se situe(nt) le(s) problème(s) et les solutions à apporter.

Voir http://www.arrl.org/FandES/field/club/cc-stories/2005/0919a/

* P.S. Je suis entièrement d'accord avec Bouchard-Taylor pour dire que l'apprentissage de l'anglais est un 'must' au Québec et encore plus dans les domaines technologiques comme la radioamateur..
« Modifié: 31 Mai 2008, 13:54:31 par VE2PID Pierre »

Michel VE2CRH

  • Invité
Re : Leadership et clubs radioamateur
« Réponse #1 le: 17 Janvier 2014, 15:04:42 »
Bonjour Pierre,

Très bon l'article présenté dans le numéro de l'ARRL qui permet aux lecteurs de situer le ou les problèmes et les solutions à apporter.

Situer les problèmes est relativement facile, trouver des solutions, également, mais le plus difficile, voir presqu'impossible
est d'avoir un bon groupe pour passer aux solutions, tout en s'amusant.

A ce sujet, il y a un lien de HK3C John, un Canadien vivant en Colombie qui possède également l'indicatif VE1OZ.

http://www.hk3c.ca/index.php/introduction

On retrouve les commentaires dans la section: BETTER ORGANIZATIONS

Également on peu visiter son site: CQ CANADA qui explique de long et en large la problématique de RAC CANADA.
Ceci s'applique également à tout club ou association radio amateur.

Également le lien suivant de VE3HG Peter West,  Lessons In Leadership

http://ve3hg.wordpress.com/2013/03/22/lessons-in-leadership/

Curieusement je remarque que ton intervention date déjà du 31 mai 2008, je ne sais pour quelle raison, je ne l'avait définitivement pas vu,

mais je trouve vraiment curieux que personne n'ai répondu à ce post, ce qui prouve encore une fois........

Je pense que le temps est venu d'en discuter en profondeur, et surtout le plus important de passer à l'action,

Qu'en pensez-vous ?




Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 315
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Leadership et clubs radioamateur
« Réponse #2 le: 17 Janvier 2014, 17:54:47 »
Bonjour Michel,

Le lien que j'avais mentionné ne semble plus fonctionner.
Par contre, celui-ci est ok... cliquer sur Leadership For the Amateur Radio Club.

La 'finale' est particulièrement éloquente:

The six most important words: "I admit I made a mistake."
The five most important words: "You did a good job."
The four most important words: "What is your opinion?"
The three most important words: "If you please."
The two most important words: "Thank you."
The one most important word: "We."
The least most important word: "I".
« Modifié: 18 Janvier 2014, 08:38:05 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Leadership et clubs radioamateur
« Réponse #3 le: 18 Janvier 2014, 09:43:59 »
* P.S. Je suis entièrement d'accord avec Bouchard-Taylor pour dire que l'apprentissage de l'anglais est un 'must' au Québec et encore plus dans les domaines technologiques comme la radioamateur.. Moi j'ai pas pu attendre que passent Bouchard et Taylor, c'etait un fait pour quiconque de ma generation revait d'entreprendre une carriere en telecoms. Meme nos bouquins de formation technique etaient en anglais et ce, dans des institutions d'enseignement publics du Quebec.
 
Puis vint PET le prophete prechant a qul voulait l'entendre, le biculturalisme et la reciprocite. S'il n'y avait pas eu absence de substance dans ces promesses vieilles de 40 ans, on ne nous offrirais pas aujourd'hui, la grande majorite des textes de RAC en anglais faute de francophones (en poste a RAC) et d'un nombre insuffisant de benevoles comme Serge AWR a qui je leve mon chapeau au passage.

Je ne peux cependant vous cacher l'indescriptible satisfaction retiree au fil des ans en contemplant l'air de stupefaction au visage d'anglos uniligues (en poste de responsabilite publique) après s'etre fait traite de trop con pour apprendre a parler decemment l'autre langue officielle de leur pays par ce qu'ils croiyaient etre un des leurs ;-)

Y'a de plus importants avantages comme celui d'etre apte a recevoir la formation en anglais ailleurs au Canada ou aux E-U sur une toute nouvelle technologie, C'est ce qui m'a ammene un moment donne a devenir forrmateur et d'avoir l'opportunite eventuelle d'etre prete a AT&T comme formateur invite pour une premiere session en commutation par paquets a leur centre de formation technique a Lisle, IL.

Les langues, c'est comme des outils, plus t'en as, meiux ca va pour se debrouiller.