Auteur Sujet: Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.  (Lu 5554 fois)

Hors ligne VE2VAE Christian

  • Membre sénior
  • ****
  • Messages: 426
Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.
« le: 17 Décembre 2011, 13:17:44 »
Je viens de lire des choses (magasine CQ, decembre 2011, p. 38 et internet) sur la maniere dont les indicatifs d'appels sont administrés aux USA, et bien sur, on ne peut s'empecher de comparer avec la maniere dont on fais ca ici.

Premiere surprise : aux etats, le call sign est normalement valide pour 10 ans, et les frais sont de $3 par an. Apres les 10 ans, si aucune demande de renouvellement n'as ete faite, ils donnent un sursis de 2 ans. Ensuite, le call sign redevient disponible.

Ici, il y avais quelque chose de semblable avant, si je me souviens bien. En tout cas, quand je m'etais interessé a devenir radio-amateur, autour de 1991, il y avait des frais et c'etait renouvellable.
Maintenant c'est gratuit et nos indicatifs d'appels sont attribué pour 100 ans ?
Ce qui veut dire qu'un amateur decede, et son indicatif peut demeurer reservé pour plusieurs decennies ?

Est-ce que les plus anciens parmis vous peuvent m'eclairer sur les raisons de ce changement ?

Je sais que certains indicatifs, des deux lettres par exemple, sont toujours attribués a des amateurs décédés depuis quelques années. Il me semble qu'ils devraient pouvoir redevenir disponibles apres un certain temps.

Aussi, aux etats, n'importe qui peut s'adresser au FCC, et, en soumettant les preuves du deces d'un amateur (necrologie d'un journal, copie du certificat de deces, etc. C'est rarement la famille qui pense a faire ces demarches) et cela permet de presenter une demande de cancelation d'un call sign avant le delai de 10 ans + 2. Le call sign devient alors disponible deux ans apres la demande de cancellation, ou plutot deux ans apres la date de cancellation (qui peut etre retroactive a la date du deces).

Autre difference, par defaut, les call sign sont attribué de facon sequentielle, et ensuite, on peut presenter une demande pour un "vanity call sign", c'est a dire recevoir un indicatif d'appel qu'on as choisi, en autant qu'il soit disponible. Ici, on peut tout de suite demander les lettres d'appel qu'on veut... parmis celles qui sont encore disponibles...  ::)

Il y a aussi un systeme de groupes d'indicatifs, selon la classe, et des groupes d'indicatifs reserves a des stations autres qu'amateurs (militaires, experimentales, etc.).

Je regarde les differences... c'est sur, eux autres c'est plus gros, il y a plus de monde...

Mais je trouve quand meme bien l'idee de roulement du call sign. Pourquoi est-qu'il continuerais de nous etre reservé meme apres la mort ? Il me semble que rendu la, on vas avoir d'autres modes de communications.  :P

« Modifié: 17 Décembre 2011, 13:32:07 par VE2VAE Christian »

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.
« Réponse #1 le: 17 Décembre 2011, 13:33:02 »
Avant 1993 je crois, il fallait débourser une trentaine de dollars par année pour l'indicatif.

L'élimination du renouvellement et le frais applicables à l'émission initiale de la licence font que le décès des VE n'est pas signalé à Industrie Canada, d'où les 2 lettres VE rarement disponibles.

On peut demander un suffixe a deux lettres 5 ans après la date de notre première licence. L'on conserve alors nos autres indicatifs à vie.

Les frais pour un indicatif supplémentaire sont de 60$.

Hors ligne VE2SIG Michel

  • Membre expérimenté
  • ***
  • Messages: 111
  • Bienvenue
    • VE2SIG
Re : Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.
« Réponse #2 le: 17 Décembre 2011, 14:15:41 »
Bonjour, en ce qui a atrait aux décès, il y a 2 r/a a Quebec qui font de leur mieux pour récupéré les lettres d' appels de ceux qu' ils aprennent leur décès. il sagit de ve2ps et ve2th. alors si vous apprenez le décès d' un r/a, veillez les prévenirs et ils feront de leur mieux pour que i/c les remettent sur le marché. merci de me lire et 73zzz

Hors ligne VE9MDB Matthieu

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 1 296
    • Pour me téléphoner...
Re : Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.
« Réponse #3 le: 17 Décembre 2011, 16:03:41 »
La procédure pour libérer des indicatifs d'appels est simple.

Il suffit d'envoyer une preuve du décès (SVP, n'envoyez pas les doigts du décédés ou autre partie du corps par la poste!) ... un certificat de décès ou une rubrique nécrologique mentionnant qu'il était radioamateur devrait suffire.

J'ai déjà fait libérer des indicatifs de cette façon.

Autre chose ... si l'on ne choisi pas d'indicatif, alors le prochain indicatif sur la liste est attribué à l'amateur.  On est peut-être un peu plus choyé en pouvant choisir notre indicatif ;)

73 et Joyeux Noël !

Matt - VE9MDB
GRID : FN76ne
Fondateur du Club Radioamateur Université de Moncton (VE9UDM).
Technicien, Université de Moncton.
Tel: 1-514-702-8180

Michel VE2CRH

  • Invité
Re : Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.
« Réponse #4 le: 19 Décembre 2011, 11:00:08 »
Bonjour Christian,

Citation: Ici, il y avait quelque chose de semblable avant, si je me souviens bien. En tout cas, quand je m'étais interessé a devenir radio-amateur, autour de 1991, il y avait des frais et c'etait renouvellable.

Il y a eu deux (2) dérèglementations , la première en 1990/1991 et la deuxième en 2000. Cette dernière a donné le coup de barre dans le service. Jusqu'en 2000, le certificat, et ensuite la licence  faisait l'objet de documents séparés.

En 2000, le changement a donné ce que nous connaissons aujourd'hui, c'est à dire, les deux documents en un seul.

La dernière année avant le changement, les frais de licences annuel étaient de $24.00 dollars.

Maintenant  qu'il n'y a plus de frais de licences, il n'y a plus d'avis de renouvellement annuel, ce qui fait que lorsqu'un radio amateur décède, la succession n'avise pas Industrie Canada.

Même problème lors d'un changement d'adresse, la plupart ne sont pas fait à Industrie Canada.

Imaginez maintenant un instant, si Industrie Canada , décidait de remettre des frais à nos licences!! Il devrait envoyer un avis à chacun d'entre nous n'est-ce pas ?

Une très grande partie de ces avis seraient retournés à Ottawa COMME ADRESSE INEXISTANTE OU INCONNUE!!  Simplement parce que soit lors d'un déménagement ou lorsqu'il y a eu les fusions municipales, les noms de beaucoup de municipalités ont changés de nom.

 Des rues, des adresses, et des codes postaux ont aussi changés.

Revenons à nos décédés. Mathieu VE9MDB dit:

 La procédure pour libérer des indicatifs d'appels est simple.

Il suffit d'envoyer une preuve du décès (SVP, n'envoyez pas les doigts du décédés ou autre partie du corps par la poste!) ... un certificat de décès ou une rubrique nécrologique mentionnant qu'il était radioamateur devrait suffire.

Bien voilà c'est ce qui se fait dans les autres Provinces Canadiennes, mais ici au Québec c'est différent!|!

Industrie Canada avait prévue le coup.

Sur leur site: http://www.ic.gc.ca/eic/site/smt-gst.nsf/fra/sf02102.html

CIR-9 - Politique relative aux indicatifs d’appel et aux préfixes pour les événements spéciaux

2e édition (provisoire), octobre 2005
Circulaire d'information sur les radiocommunications

Dans la section: Politique
1. Assignation des indicatifs d'appel
1.1 Généralités,

On peut y lire:

Les indicatifs d'appel sont assignés aux particuliers pour la vie. Cependant, il y a des situations où des indicatifs d'appel peuvent être réattribués. Si un radioamateur demande un indicatif d'appel de remplacement, l'indicatif non voulu est retourné au bloc d'indicatifs disponibles au moment de l'échange.

Dans le cas où le radioamateur décède, la politique actuelle autorise la famille immédiate à demander son indicatif d'appel. La famille immédiate comprend les personnes suivantes : le père, la mère, les beaux-parents, les parents adoptifs, le tuteur, le frère, la soeur, le conjoint, la conjointe, le fils, la fille, le petit-fils, la petite-fille, le beau-fils, la belle-fille et les membres de la famille qui ont été adoptés.

Si, un an après le décès, aucun membre de la famille n'a demandé l'indicatif d'appel, ce dernier est retourné au bloc d'indicatifs disponibles.

Tous les indicatifs d'appel sont remis dans le bloc d'indicatifs lorsque l'année courante correspond à l'année de naissance du détenteur du certificat, plus 125 ans.

IMPORTANT: Ils ont oubliés de dire, après l'avant dernier paragraphe que le ou les indicatifs SERONT retournés au bloc d'indicatifs disponibles SEULEMENT SI LA FAMILLE A AVISÉ VIA UN AVIS DE DÉCÈS OFFICIEL

Là où ils ont prévus le coup, c'est que sans avis de décès, ces indicatifs demeureront actifs non seulement dans leurs bases de données, mais aussi dans tous les bottins (CALLBOOK) tel que QRZ.COM et BUCKMASTER.

Et effectivement ils demeureront actifs pendant 125 ans, lorsque l'année courante correspond à l'année de naissance du détenteur du certificat, plus 125 ans.

Voilà pourquoi maintenant on retrouve tant d'amateurs décédés dans tous ces bottins.

Michel VE2SIG dit: en ce qui a atrait aux décès, il y a 2 r/a a Quebec qui font de leur mieux pour récupéré les lettres d' appels de ceux qu' ils aprennent leur décès. il sagit de ve2ps et ve2th. alors si vous apprenez le décès d' un r/a, veillez les prévenirs et ils feront de leur mieux pour que i/c les remettent sur le marché. merci de me lire et 73zzz

C'est ce que nous faisons depuis plusieurs années, et il y en a qui sont bien heureux d'avoir obtenue un indicatif d'appel à deux (2) lettres, suite à nos démarches.

Normalement ce rôle devrait être fait par les clubs,ce qui n'est pas le cas présentement.

 Ne serait-ce pas un dernier  grand service à rendre à quelqu'un qui s'est probablement impliqué lui-même en rendant service à la communauté ?

De plus vous savez tous que les indicatifs d'appel à deux (2) lettres avec le préfixe VE sont très rares comparativement aux 2 lettres avec suffixe VA.

N'oubliez pas qu'un simple avis de décès avec l'indicatif d'appel et autres coordonnées de l'amateur, envoyé à Industrie Canada règlerait bien des problèmes

Voici pour l'information des lecteurs l'adresse complète d'Industrie Canada ou leur courriel, pour faire parvenir un avis de décès officielle ou découpure de journal:

Amateur Radio Service Centre | Centre de service pour la radio amateur
Spectrum Management Operations Branch |
Direction générale des opérations de la gestion du spectre
Industry Canada | Industrie Canada
P.O. Box 9654 Station T, Ottawa ON K1G 6K9
C.P. 9654 Succursale T ,Ottawa ON K1G 6K9
Telephone | Téléphone 1-888-780-3333
Facsimile | Télécopieur 613-991-5575
spectrum.amateur@ic.gc.ca
Government of Canada | Gouvernement du Canada

73 Michel VE2TH

Hors ligne VE2OK Jean

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 714
  • Bonjour!
    • Blog
Re : Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.
« Réponse #5 le: 19 Décembre 2011, 22:33:06 »
Histoire d'un deux lettres

Je comprends que j'ai été chanceux d'avoir obtenu un 2 lettres. J'ai abandonné mes lettres d'origine (VE2EDH) à cause du coût il y a trente ans. J'étais étudiant et j'ai mis de côté la RA. Je suis de retour sur les ondes depuis juin 2011. Étant conservateur, je voulais de nouvelles lettres VE2 et non VA2. Il n'y avait aucun 2 lettres. J'ai donc opté pour VE2KKO. Au cours du mois de juillet, j'ai vérifié la disponibilité des 2 lettres sur indicatif.ca. Un seul indicatif de 2 lettres était devenu disponible: VE2OK. Évidemment, j'ai sauté dessus et j'ai envoyé ma demande à IC avec un chèque de 60$. IC m'a accordé ma demande et depuis je n'utilise que VE2OK. Je garde le VE2KKO en réserve.

J'aimerais bien savoir l'histoire de l'ancien VE2OK et comment il est devenu disponible.

Voilà, c'était mon histoire des deux lettres.

VE2KKO - VE2OK - Jean

Hors ligne VE2PTB Patrice

  • Membre junior
  • **
  • Messages: 46
Re : Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.
« Réponse #6 le: 20 Décembre 2011, 12:52:17 »
Bonjour Jean.

Voici l'information que j'ai retracé dans un fichier de "Silent Key" (gens décédés) qui provient d'un site de l'Ontario:

Callsign  Surname      Given Names   City       Prov   Source   YYYYMM   Other
VE2OK   CAMPBELL    Cameron J.     Dorval   QC     QST       196704    ,

Selon la documentation, il y aurait eu une parution dans la revue QST d'avril 1967 à cet effet. Et probablement que quelqu'un a avisé (l'an passé ou cetet année) Industrie Canada ou autre pour indiquer que l'indicatif appartenait à une clé silencieuse depuis bien longtemps.

Lorsque Jean-Paul Grenon (de Sorel-Tracy) est décédé l'an dernier (je ne me rappelle plus ses lettres d'appels), j'ai envoyé l'avis funéraire à RAQI et ils devraient s'occuper d'aviser Industrie Canada. Quand je recherche son nom aujourd'hui, il ne figure plus dans le fichier des indicatifs courant. L'indicatif demeure "gelé" un certains temps pour permettre à un membre de la famille de le récupérer. Je crois que le délais de prescription est d'un an(voir message de Michel VE2CRH).

En fouillant encore un peu, j'ai trouvé ceci (qui date de 1968): "VE2OK Ray Lavoie presented his report on the steps taken on behalf of the club to have the club incorporated." à l'adresse http://www.ve2rm.com/history.htm (vive Google) ;-)

A+

73!   Patrice VE2PTB   :-)

Hors ligne VE2SO Camille

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 22
  • Bonjour de Saint-Honoré de Chicoutimi.
Re : Nos indicatifs d'appel et les "Call Sign" américains.
« Réponse #7 le: 17 Juin 2013, 17:36:54 »
Si on avait su j'aurais organisé une pétition pour dire NON à cette gratuité de nos indicatifs d'appel. L'angleterre et l'Australie ont dit non à ça et ils payent toujours et ils ont le service qui va avec. En passant, par testament c'est ma femme Marie-Anne Roberge VA2SO qui aura mes lettres VE2SO et elle libèrera VA2SO .
73 de Camille