Auteur Sujet: ouver le 10 metres  (Lu 8552 fois)

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #15 le: 30 Octobre 2010, 21:48:15 »
24 spots... Non

J'ai jamais expérimenté du 10 m polar path.. Ca doit etre le fun.

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #16 le: 31 Octobre 2010, 12:27:32 »
J'ai appris au fil du temps qu'on peux réussir de superbes QSO en HF sans devoir se frotter les coudes à des chars d'assault si on porte une oreille attentive une ou deux journées précédent les contests. Les bons opérateurs font leurs tests de station bien d'avance et sont 100% disponibles pour une courte jasette et parfois même des tests d'antennes. Quel plaisir comparé à se bagarrer pour arracher de peine et de misère un 5-9 à un zombie.

Je suis comme bien d'autres, j'aime les contests HF autant que d'être pris dans le traffic au centre ville à 17hres ou faire mes achats dans les grands magasins le jour du boxing day ;D

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #17 le: 31 Octobre 2010, 12:45:10 »
C'est tout a fait vrai que les dxpeditions pour contests sont en ondes une ou deux journées avant le contest.

C'est une question de gout, J'ai quand trippé un peu de faire le Maroc sur 160m SSB hier soir. Mais, I am a CW guy donc..

Hors ligne VE2EZD Louis

  • Membre junior
  • **
  • Messages: 56
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #18 le: 25 Novembre 2010, 09:09:31 »
Modéliser la propagation des ondes électromagnétiques dans l'ionosphère tel que proposé par VE2PID est inexact.

L'ionosphère n'est pas une membrane élastique plus ou moins poreuse à travers laquelle traverseraient des photons plus ou moins énergiques.

Les photons n'ont pas de masse et vont tous à la même vitesse. L'énergie qui leur est associée par la relation de Planck est une énergie de "vibration". C'est cette énergie qui est communiquée aux particules qui les absorbent. Les photons ne tirent aucun avantage à transporter plus d'énergie. Les photons bleus émis par les étoiles lointaines arrivent en même temps que les photons rouges.

Les photons ont des propriétés qui s'expliquent soit par un comportement ondulatoire soit par un comportement corpusculaire. En physique on parle de dualité onde-corpuscule. La réfraction est un phénomène qui se décrit par le modèle ondulatoire. Les ondes radios ont des longueurs d'ondes tellement grandes qu'on ne voit pas apparaître leur aspect corpusculaire.

Quand une onde électromagnétique se propage dans l'ionosphère les électrons libres subissent l'effet du champ électrique de cette onde. Ils se mettent en mouvement. Cette accélération leur fait réémettre l'énergie qui a servi à les mettre en mouvement. Comme les électrons ont eux une masse, leur inertie provoque un léger décalage de l'onde réémise. C'est ce ralentissement dans la propagatiion de l'onde qui est à la source de le réfraction.

Le modèle des "balles de fusil" n'est pas une simplification de ce qu'on observe, il est inexact.

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 319
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #19 le: 25 Novembre 2010, 11:18:46 »
Le modèle des "balles de fusil" n'est pas une simplification de ce qu'on observe, il est inexact.

Bonjour Louis,

Merci pour la "mise au point". Je ne suis pas un physicien * mais mon modèle des balles de fusils versus l'énergie selon l'équation de Planck est une tentative d'explication d'un phénomène que tu ne traites pas dans ta réponse.

C'est-à-dire quelle est la relation entre la fréquence et la propagation?

On constate tous que dans les périodes de creux solaire, il est difficile d'obtenir un contact en DX par réfraction ionosphérique, et que le degré de difficulté croit avec la fréquence. Et en général, plus la longueur d'onde est petite, moins il y a de réfraction. Pourquoi?

Mon modèle (même inexact) a au moins l'avantage de tenir la route comme explication de ce phénomène. Je suis bien prêt à l'abandonner si tu as une idée plus rigoureuse de la relation fréquence versus réfraction.

??

* La théorie des ondes/corpuscules est une idée d'Einstein... mais elle va probablement subir le même sort que la mécanique de Newton, c'est-à-dire que l'on trouvera (c'est déjà fait je crois) des anomalies et des imprécisions; d'autres modèles plus révolutionnaires viendront la supplanter. Ainsi va la science...

Hors ligne VE2EZD Louis

  • Membre junior
  • **
  • Messages: 56
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #20 le: 25 Novembre 2010, 15:27:52 »
Salut Pierre

Le degré de "difficulté" ne croit pas avec la fréquence. Pour le passage à travers l'ionosphère il y a une fréquence de coupure qui est assez nette. Comment l'expliquer par des photons dont l'énergie varie continuellement avec la fréquence? Qu'est-ce qui discrimine les photons qui passent et ceux qui ne passent pas??? Comment retrouver cette coupure assez nette?

L'ionosphère est un plasma. C'est un essaim d'électrons libres (légers) qui baigne dans une mer d'ions positifs (lourds). Vu de loin le plasma est électriquement neutre. Supposons qu'on applique un champ électrique à ce plasma de manière à déplacer tous les électrons vers la gauche (un exemple) les ions positifs sont peu mobiles. On a créé un débalancement. Tout à coup on arrête le champ électrique. Les électrons attirés vers les ions positifs vont vouloir revenir à leur position initiale. Mais quand ils seront revenus à leur position de départ ils auront une vitesse qui les fera dépasser cette position vers la droite. Ensuite le nuage voudra revenir vers la gauche et ainsi de suite. C'est le cas classique d'un oscillateur et la fréquence de cette oscillation est la fréquence de résonance. L'ionosphère peux donc être comparé à un oscillateur. Plus on arrache d'électrons aux ions plus la force de rappel augmente et plus la fréquence de résonnance augmente. Cette fréquence porte le nom de fréquence de plasma.

L'ionosphèere est donc un filtre "ajustable" dont la fréquence de coupure dépend du degré d'ionisation. Pour les fréquences inférieures ou égales à la fréquence de plasma le nuage d'électrons réagit facilement au champ électromagnétique. En se mettant en mouvement ils réémet l'énergie que l'onde lui a communiqué. C'est là que la réfraction entre en scène. La réfraction est la déviation de la trajectoire d'une onde par le délai de réémission que cause un milieu.

Aux fréquences supérieures à cette fréquence le nuage a trop d'inertie pour réagir et est donc "transparent" à l'onde qui le traverse. L'ionosphère est un filtre passe haut.

Comme dans les couche F les particules sont très éloignées les unes des autres il y a très peu de de pertes d'énergie par collision. Le facteur "Q" de ce filtre est donc très élevé. C'est pourquoi la fréquence de coupure est si bien définie.

La Terre est entourée d'un champ magnétique. Quand les électrons dans le plasma sont mis en mouvement par l'onde incidente le champ magnétique terrestre dévie leur trajectoire. Cette trajectoire modifiée à pour effet de faire tourner le plan de polarisation de l'onde. Ce qui nous ramène à l'excellent article du dernier QST où l'auteur nous montre que les ondes réfractées par l'ionosphère sont toutes de polarisation elliptique, dont la polarisation circulaire est un cas particulier.


Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #21 le: 25 Novembre 2010, 15:57:05 »
Bonjour Louis,
                     Es-ce que le mode de propagation par tropo scatter exige l'usage de sufisamment d'énergie pour augmenter la fréquence de plasma? En passant, je n'ai jamais vu de ces systèmes installés en polarisation autre qu'horizontale.

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 319
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #22 le: 25 Novembre 2010, 17:39:48 »
dont la fréquence de coupure dépend du degré d'ionisation. Pour les fréquences inférieures ou égales à la fréquence de plasma le nuage d'électrons réagit facilement au champ électromagnétique.

.. (re)salut Louis

Très intéressant comme explication. La fréquence de plasma (ou la force de rappel) est donc proportionnelle au degré d'ionisation de l'ionosphère, qui est lui-même directement influencé par notre position 'temporelle' dans un cycle solaire donné, via le champ électrique.

Conséquence: Plus on s'approche des sommets des cycles, plus le flux solaire est intense, ce qui affecte directement la force de rappel, et donc la fréquence de plasma.

Ce qui implique que la fréquence de coupure (la F0f2 ?) va augmenter ou diminuer en fonction de l'état du cycle. Ce serait tout-à fait cohérent avec ce que l'on observe...(?)

Merci.
--
PS. L'article de QST auquel Louis fait allusion est sans doute Gimme an X, Gimme an O, What's that Spell? - Radio Eric Nichols KL7AJ QST Décembre 2010, pages 33 à 37.

Ce qui étonne dans cet article est que l'auteur démontre ceci: Tout signal qui arrive en skywave commun (réfraction ionosphérique) n'est pas en polarisation linéaire (horizontale verticale ou oblique); il se propage et frappe toujours nos antennes en polarisation elliptique, i.e. le front d'ondes tourne constamment et la pointe du vecteur résultant parcourt une ellipse. Pour le citer, When I present this truth for the first time at Amateur radio club meetings, I get the sort of reception as one who has just blasphemed a religion!
« Modifié: 26 Novembre 2010, 08:51:27 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2SFN Benoit

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 17
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #23 le: 07 Octobre 2011, 17:09:50 »
Premiers QSO «confortables» avec des stations Françaises (F5GN et F4GGD) sur 28.430 cet après-midi depuis le mobile avec seulement 25w. Les signaux étaient très forts de mon côté 5/9 et je passais à 5/5.

Le 10m est ouvert vers l'europe depuis environ 2 semaines.

Hors ligne VE2JCW Jean

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 530
  • Bonne semaine !
    • BLOG VE2JCW
Re : ouver le 10 metres
« Réponse #24 le: 07 Octobre 2011, 20:20:09 »
J'ai  fait  T32C  apres-midi sur  le  10m  vers  1500  local    :-*  et  le  meilleur reste  a  venir
ARCI# 14602, NEQRP# 731, SKCC# 4964, AGCW 3478, POLAR  BEAR# 241 NAQCC# 5630, COOKIE CRUMBLE  #184 , 4SQRP # 1410, FLY PIG #2563,
http://ve2jcw.blogspot.ca/