Auteur Sujet: Comment se porte la relève  (Lu 20451 fois)

Hors ligne VA2ERA Sébastien

  • Membre junior
  • **
  • Messages: 72
Comment se porte la relève
« le: 11 Octobre 2009, 12:14:15 »
Je m'inquiète un peu de la pérénité de ce hobby. Selon vous, comment se porte la relève en radio. Il a-t-il plusieurs nouveaux bénéficiaires de licences et sont-il actifs sur les ondes? Est-ce que la radioamateur est toujours considérée comme étant un "passe-temps de vieux" (hé oui, je l'ai déjà entendu celle-là)? 

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 361
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #1 le: 11 Octobre 2009, 12:48:57 »
Je m'inquiète un peu de la pérénité de ce hobby.

Et moi, je m'interroge sur le sens du mot 'relève'. Relever signifie reprendre le flambeau là où les 'vieux' l'ont laissé, avec les même standards qu'avant.

Mais comme les examens ne sont plus du même calibre (↓↓↓), et que la majorité de nouveaux ne touchent plus au morse ni à la technique, comme devaient obligatoirement le faire ces mêmes vieux, alors les nouveaux arrivants ne constituent pas une relève à mon avis. La plupart semblent se contenter de la licence de base (qui est très 'basic' avec en plus un questionnaire avec choix de réponses), et se restreignent au V/U avec répéteurs et ne sont pas intéressés par le HF.

Soit dit en passant, je n'ai absolument rien contre cette manière de faire. Ils sont plutôt des adeptes d'une façon nouvelle et 'light' de faire de la radioamateur, qui est plus proche de la philosophie SRG (CB).

Vous pouvez bien sûr me contredire... Relève ? On devrait plutôt utiliser le terme 'nouveaux'.
« Modifié: 11 Octobre 2009, 14:12:56 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #2 le: 12 Octobre 2009, 07:55:36 »
Salut Pierre,
                  Y'a plusieures façons de voir les choses concernant la relève mais en ce qui concerne la quantité, elle est à la baisse. Pour la qualité ou le degré de compétence minimal, la barre fut jadis plus élevé à cause des exigences du processus de certification. Cela n'en faisait pas pour autant des Einstein ou des Marconi contrairement à ce que laissent entendre certains individus.

L'adoucissement des besoins en connaissances des base pour la certification donne un éventail de compétences plus diversifié qu'auparavant. Nous avons à notre disposition des technologies, des outils et des moyens d'apprentissage et l'accès à l'information auxquels les générations précédentes n'étaient même pas en mesure d'imaginer. Cela signifie que les nouveaux-venus qui le désirent sont en mesure d'approfondir leurs connaissances post-certification par la recherche et l'expérimentation beaucoup plus facilement qu'autrefois.

Y'avait jadis peut être moins de cancres sur les ondes mais c'est simplement parce qu'ils étaient incapables de se construire ou modifier un radio, de le faire fonctionner ou de mettre un signal décent sur les ondes. On ne les entendais pas mais ils étaient là. Aujourd'hui, c'est du plug and play et tout est automatique ça fait qu'on les entend et ils couvrent grand à cause des répéteurs qu'on n'avait pas dans le temps.

Pour moi relève sous-entend le continuum de quelque chose de statique alors que la radioamateur est tout sauf statique. Elle suit l'évolution des technologies des télécommunications et une fois de temps en temps elle accouche d'un petit coup d'épaule qui contribue si humblement que soit à l'avancement de l'art.

C'est ça l'évolution et je ne suis pas intéressé à retourner à la radioamateur telque je l'ai découverte à la fin des années 50. Après tout, qui voudrait vivre au moyen-âge?

Ciao!

VE2TH

  • Invité
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #3 le: 12 Octobre 2009, 17:19:13 »
Bonjour à tous,

J e suis 100% d'accord avec toi Pierre. Le terme nouveaux, est des plus approprié.
Moi non plus je n'ai absolument rien contre cette manière de faire, sauf que....

Mais restons-en aux chiffres qui sont bien là mais qui ne donnent pas la vrai réalité
tel qu'on l'a connu et telle qu'on la connait actuellement.

Février 1934 il y avait 1,880 licences au Canada dont 236 au Québec (VE2)

Février 1994 il y avait 41,850 licences au Canada. 

Avril mai 1996, il y avait au Québec 3,650 indicatifs d'appels incluant les clubs et relais.

Il y avait 46,000 indicatifs d'appels attribués en 1995 au Canada et apparemment ça avait doublé durant les 10 dernières années et triplé durant les 20 dernières années.

Dans le numéro de août/septembre 1995 du journal de RAQI, le président de l'époque mentionnait qu'il y avait seulement 1900 membres sur 10,000 amateurs = 19%

Les derniers chiffres  en date d'aujourd'hui le 12 octobre 2009, il y aurait au Canada 66840 licences
dont 16,753 au Québec.

Mais ces chiffres ne sont pas réalistes pour les raisons suivantes:

On parle de licences et non d'individus c'est bien clair,

On ne tiens pas compte des indicatifs de clubs, de ceux qui sont décédés, de ceux qui ont plusieurs indicatifs d'appel, des indicatifs de Répéteurs (Relais).et la grande majorité d'inactifs pour toutes sortes de raisons.

Si on regarde ces chiffres, et si on remarque qu'à chaque année il y a entre 15 et 30 nouveaux radio amateurs seulement dans la région de Québec, oui la progression est très bonne.
Où sont-ils? que font-ils? pas seulement le HF même le 2 mètres est désert. 

Mais comme le dit Pierre, Ils sont plutôt des adeptes d'une façon nouvelle et 'light' de faire de la radioamateur, qui est plus proche de la philosophie SRG (CB).et se restreignent au V/U avec répéteurs et ne sont pas intéressés par le HF.   

Ils ne  sont pas intéressés par le HF. pour des raisons bien légitimes qui sont les coûts et l'environnement avec tout ce que cela comporte,  mais avant tout le manque de connaissance qui n'est plus enseigné dans les cours, et le manque d'encadrement, et de références.

Ce sont des chiffres qui paraissent bien, mais qui sont très loin de la réalité.

Salutations

Michel VE2TH     


Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #4 le: 12 Octobre 2009, 18:41:29 »
C'est bien malheureux, ils manquent le meilleur..

Plusieurs voient internet et les SMS etc... comme la fin du hobby. Je les vois comme un complément. Comme vous probablement, je me suis fait de nombreux amis amateurs de par le monde que je n'aurais connu si internet n'était pas là.

Maintenant, à travers les emplois, les heures supplémentaires, la xyl qui travaille aussi, les enfants à aller porter et chercher à la garderie, les devoirs, les bains à donner, jouer avec les enfants, la neige a pelleter l'hiver etc..., le weekend, on a pas envie de faire de la radio, on a juste envie de souffler!..

De temps en temps, je fais de la radio quand même  ;)

Hors ligne VA2ERA Sébastien

  • Membre junior
  • **
  • Messages: 72
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #5 le: 12 Octobre 2009, 23:10:24 »
Pour ma part, ce qui m'importe VRAIMENT en radio-amateur c'est d'être en contact sur les ondes avec des gens pour partager de différentes expériences. Q'ils soit de license supérieure, de base, avec ou sans morse, perso je m'en fout, je veux simplement qu'il y ait du monde car parler tout seul, ça devient vite lassant. Qu'on les appellent "nouveaux" ou relèves", en autant qu'ils soient là pour assurer un avenir.

De toute façon, à travers la masse, tous y trouvent leur compte à un moment donné, que ce soit en HF, en V, en U, en CW ou en numérique.

Hors ligne VE9MDB Matthieu

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 1 296
    • Pour me téléphoner...
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #6 le: 13 Octobre 2009, 00:40:40 »
Bien dit Sébastien !

D'aileurs je suis sur la veille de revenir en force sur la radio .. après une pause de 6 ans ( 2000 - 2006 ).  J'ai été mobile ces trois dernières années et cet automne je vais installer ma première antenne de base ( V / U  pour le moment ) à la maison.  J'ai déjà eu un équipement maison mais c'était avant l'an 2000 et à mon ancien QTH.

J'aimerai moi aussi trouver d'autres monde à parler que moi-même.

Ce qui manque aux nouveaux, ce sont les défis !  Qui ne veut pas relever de défi ? Peu de gens ;  c'est dans la nature humaine d'être curieux.  Pourquoi ça manque de défi ? Peut-être parce qu'ils manquent d'imagination ou simplement parce qu'ils sont ignorants des possibilités qu'offre la radioamateur.

Un exemple parfait : Tenter un contact Moncton / Sherbrooke sur 2 M  ... ça c'était un défi intéressant  ... que j'ai tenté l'an dernier en portable !!!
GRID : FN76ne
Fondateur du Club Radioamateur Université de Moncton (VE9UDM).
Technicien, Université de Moncton.
Tel: 1-514-702-8180

Daniel VE2DSB

  • Invité
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #7 le: 13 Octobre 2009, 03:50:56 »
ce sont les défis !

Et pourtant il en a des tonnes....!!

Tenter un contact Moncton / Sherbrooke sur 2 M

En tout cas t'a réussi Moncton/Verchères l'été passé.... ;D


Patience, persévérence et désir de vouloir aller plus loin....tout est possible sur la radioamateur...il sagit de mettre en branle les neurronnes crochu en marche et le tour est joué.

Mon grain de sel

Ciao!

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #8 le: 13 Octobre 2009, 06:59:42 »
Ils sont plutôt des adeptes d'une façon nouvelle et 'light' de faire de la radioamateur C'était pareil y'a 50 ans mais le light n'était pas celui de nos jours. On commencait tous en CW avec clé droite, et un ou deux crystaux sur un DX-20 ou encore avec un 19MkII ou III. Le BLU venait juste de commencer et les stations les plus high-tech étaitent équipées pour faire du RTTY (du vrai avec les monstres mécaniques de la Teletype Corporation).

En passant, c'est quand la dernière fois que vous avez passé un peu de temps avec un candidat à la license ou un "fraichement embarqué" pour lui élargir les horizons ou lui donner un coup de main pour règler un problème ou encore lui expliquer ce qui pourrait se passer ou lui prêter un instrument de mesure pour qu'il trouve la solution par lui-même?

Si un grand nombre de nouveaux aboutissent nulle part, c'est peut être un peu de notre faute si on ne s'en occupe pas. Arrêtez de chiâler et impliquez vous si vous voulez que la relève se rehausse.

Bonne journée,

Hors ligne VE2JGP Jean-Guy

  • Membre sénior
  • ****
  • Messages: 288
  • Sainte-Julienne (QC)
    • @Ve2JGP Youtube
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #9 le: 13 Octobre 2009, 07:27:13 »
Bravo Jacques,

Toi tu as tout dit c'était comme ca a mes dédut en 1988 comme radioamateur et c'était aussi comme ca en 1968 du temps ou j'était CB'er et SWL (ECO).
« Modifié: 13 Octobre 2009, 07:29:15 par VE2JGP Jean-Guy »
Radio:147.375 (+) T103.5 C4FM (Mode VW) et FM

Hors ligne VA2ERA Sébastien

  • Membre junior
  • **
  • Messages: 72
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #10 le: 13 Octobre 2009, 08:10:45 »
Matthieu, en tout cas moi j'aimerais bien tenter un  St-Jean (ne pas lire St-John)/Moncton en opération mobile....suis-je trop ambitieux?  :)
« Modifié: 13 Octobre 2009, 08:25:08 par VA2ERA Sébastien »

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 361
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #11 le: 13 Octobre 2009, 08:16:45 »
je veux simplement qu'il y ait du monde car parler tout seul, ça devient vite lassant....J'aimerai moi aussi trouver d'autres monde à parler que moi-même.

Bonjour,

C'est un argument que je ne comprends pas. Ça veut probablement dire que vous n'allez pas souvent en HF et/ou que vous vous limitez au Québec francophone.

Même en ce (long) creux solaire, on trouve plein de gens sur 40, 30 et 20 mètres avec qui jaser (du moins en CW et en phonie ou PSK) à toute heure du jour et de la nuit.

Le hic: Ça se fait en anglais... Probablement que la langue anglaise est un obstacle pour plusieurs francophones d'ici. Également, ces contacts ne sont possibles que plus loin que la zone de 'skip', soit plus loin que qu'une grande partie du territoire québécois.

Mais si vous cherchez des copains francophones domiciliés au Québec, c'est beaucoup plus limité. La plupart du temps, la seule possibilité est le 80 mètres en NVIS à certaines heures ... et/ou le 2 mètres avec répéteur. Comme la population du Québec est petite (certaines villes dans le monde sont plus peuplées), statistiquement, les QSOs inter-québécois sont moins probables.

Le fait de s'exprimer en anglais et de disposer d'équipement HF fonctionnels et d'utiliser des modes à haut rendement comme le CW ou le PSK permet de trouver des OMs et de faire des QSOs peu importe l'heure du jour.
----
Pour en revenir à la 'relève', je ne fais de la radio que depuis 6 ans (première licence en mars 2003) et j'ai 'loggué' plus de 16,000 contacts dont 95% en CW, plus loin que le skip en HF. Ça fait 91 entités DXCC. J'approche de mon 100! J'ai aussi réussi à passer l'examen de morse et celui de la licence supérieure 2 mois après celui de la licence de base. Ça demande de l'étude et du travail, mais ça prouve que ça peut se faire en peu de temps, même par un nouveau. Mais je crois toujours être un cas particulier qui ne représente pas la majorité des nouveaux arrivants. Tant mieux si je me trompe.
« Modifié: 13 Octobre 2009, 10:29:27 par VE2PID Pierre »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #12 le: 13 Octobre 2009, 10:32:25 »
Mais je crois toujours être un cas particulier qui ne représente pas la majorité des nouveaux arrivants Salut pierre,
                             C'est ta détermination à comprendre et bien poséder le pourquoi des choses qui te démarquent à mon opinion. Ca parait que t'es pas de la dernière génération.

 Malheureusement, le plug and play a rendu la dernière génération un tantinet paresseuse. Si ça gaze pas au  boutte du premier coup, ils ne se ponsent pas de questions; hop, au recyclage.

Y'a rien qui bat la satisfaction d'avoir construit de quoi et de constater que les performances sont à la hauteur de nos attentes.

Ciao!

Hors ligne VA2ERA Sébastien

  • Membre junior
  • **
  • Messages: 72
Re : Re : Comment se porte la relève
« Réponse #13 le: 13 Octobre 2009, 13:23:22 »
je veux simplement qu'il y ait du monde car parler tout seul, ça devient vite lassant....J'aimerai moi aussi trouver d'autres monde à parler que moi-même.

Bonjour,

C'est un argument que je ne comprends pas. Ça veut probablement dire que vous n'allez pas souvent en HF et/ou que vous vous limitez au Québec francophone.


----
Pour en revenir à la 'relève', je ne fais de la radio que depuis 6 ans (première license en mars 2003) et j'ai 'loggué' plus de 16,000 contacts dont 95% en CW, plus loin que le skip en HF. Ça fait 91 entités DXCC. J'approche de mon 100! J'ai aussi réussi à passer l'examen de morse et celui de la licence supérieure 2 mois après celui de la licence de base. Ça demande de l'étude et du travail, mais ça prouve que ça peut se faire en peu de temps, même par un nouveau. Mais je crois toujours être un cas particulier qui ne représente pas la majorité des nouveaux arrivants. Tant mieux si je me trompe.


J'en suis présentement à magasiner mon premier dual band (lorsque j'ai eu ma licence l'année dernière, j'ai fait l'acquisition d'un 2m dont je ne me suis pratiquement jamais servi, donc je considère qu'il s'agit là de mon premier vrai radio). Quand on monte une échelle, on commence toujours par le bas et je crois que ça s'applique aussi très bien en radio, donc pour répondre à votre question à savoir si j'ai déjà fait du HF, alors la réponse est "non" et j'ajouterais en plus: "pas encore". Laissez-nous le temps de faire nos classes avant de jugez s.v.p. Nous n'avons pas 10-15-20-25 ans en arrière de la cravate.

Deuxièmement, comme plusieurs nouveaux dans le domaine, j'ai une famille composée de 2 enfants en bas age ainsi qu'un travail à temps plein et mon temps ainsi que mon budget est très loin d'être exclusif à la radio amateur. Quand je parle de relève, je n'inclut pas les retraités ou pré-retraités (dont j'ai le plus grand respect, sachez le) qui décident de s'adonner à la R-A mais bien les jeunes qui débutent. Selon moi c'est ça la relève et réussir à intéresser une jeunes clientèle qui aujourd'hui a l'embarras du choix quant aux passe-temps est en soi un défi, au moins autant que l'est la construction d'une antenne ou de son propre radio, sauf que si l'on ne veut pas être seuls sur les ondes avant longtemps, peut-être devrions nous prendre en main cet aspect. Le partage des connaissances repose sur vous messieurs!

Une démonstration de HF est fort probablement impressionnante (j'aimerais personnellement y assister à tout le moins) sauf que je crois que c'est la proximité du 2m/70cm qui risque le plus d'attirer de nouveaux "prospect".

Quant à vous monsieur, je constate que vous vous êtes trouvé une passion en la R-A et s'en est très bien ainsi mais ce n'est pas le cas de tous. Il me semble que l'on peut aimer sans être passionné. On dose les efforts que l'on met en fonction de l'amour que l'on voue à une activité, est-ce que cela fait de nous des paresseux??? J'en doute. On a juste plus de choix que vous en aviez dans votre temps. Il ne faut pas oublier que l'on parle ici d'un hobby.

« Modifié: 13 Octobre 2009, 13:28:06 par VA2ERA Sébastien »

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Comment se porte la relève
« Réponse #14 le: 13 Octobre 2009, 14:55:07 »
Juste mes 2 cents, il y a souvent des rigs HF usagés mais souvent top shape sur les puces pour pas si cher. Une dipole dans le grenier et hop! Tu contacte le monde.

Je pense aux Icom 718, Kenwood TS50, même un vieux Yaesu FT101 peut procurer des tonnes de plaisir. Après cela, tu ne te dira pas que tu es seul.