Auteur Sujet: Ma balise WSPR en fonction  (Lu 10747 fois)

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Ma balise WSPR en fonction
« le: 10 Juin 2009, 17:06:12 »
Bonjour

J'ai activé en fin de journée ma balise WSPR (Weak signal propagation reporter) sur la bande de 30 mêtres. Elle sera en fonction surtout la semaine et on peut vérifier quelles stations m'entendent et quelles stations elle entend en visitant cette page http://wsprnet.org/drupal/wsprnet/map et cliquant sur VE2TLH.

La station est un TS480 qui transmet 5 watts dans une verticale Butternutt HF9V.

À noter qu'elle sera de temps à autres opérationnelle sur la bande de 40 mêtres. Bref, une autre expérience le fun.

On trouve toute l'information sur WSPR ici: http://physics.princeton.edu/pulsar/K1JT/

G4ILO a expliqué parfaitement les ruiments du WSPR, le WSPR pour les nuls si on veut. En 10 minutes, vous êtes en marche. Voir ici: http://www.g4ilo.com/wspr.html



73!
« Modifié: 10 Juin 2009, 19:28:30 par VA2SG Jean-Pierre »

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 362
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #1 le: 11 Juin 2009, 08:45:45 »
Bonjour Jean-Pierre

Je crois que* ce mode WSPR permet de transmettre quelque chose d'intelligible entre deux ordinateurs. Dans les deux ordis, il y a une table de possibilités. La station émettrice émet à répétition et très lentement ces trames en CW.

À force de les répéter un grand nombre de fois, l'autre station finit pas les décoder en comparant avec sa table. C'est aussi le principe de WSJT.

Cependant, cela ne garantit aucunement qu'un qso conventionnel soit possible; en qso normal, on fonctionne beaucoup plus rapidement et sans 'table' ni répétition.

Ces balises en WSPR sont quand même intéressantes pour étudier les conditions de propagation.

*Corrige-moi si je fais erreur...

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #2 le: 11 Juin 2009, 08:59:34 »
Je commence à m'y intéresser. Mais en gros, je crois que tu as raison. Si on tend l'oreille, on entend les signaux. Ca me fait penser à du PSK31.

Si vous syntonisez 10.138700, vous entendrez les signaux mais évidemment c'est très faible. Plusieurs transmettent à moins de 1 watt.
« Modifié: 11 Juin 2009, 11:06:17 par VA2SG Jean-Pierre »

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #3 le: 11 Juin 2009, 12:00:51 »
*Corrige-moi si je fais erreur... C'est bien un protocole conçu, à l'origine pour évaluer automatiquement la propagation et centraliser les données saisies par chaque station. En théorie, il serait possible de prendre une "photo" globale de la propagation sur toutes les bandes s'il y avait assez de stations déployées sur assez de bandes.

La qualité du lien est estimée non-pas à la lecture du S mètre (interface trop compliqué et de valeur aléatoire selon la radio utilisée) mais plutot par calcul basé sur la magnitude d'effort mathématique pour effacer les bits corrompus (FEC depth extraction effort) de concert avec le nombre de retransmissions requises pour obtenir un message complet et intègre et la puissance du TX (incl. dans le message).

L'idée originale était géniale mais la décision d'y ajouter un mode "QSO" risque de faire dérailler le projet à mon opinion. Ca va faire encore un autre mode de chat "escargot" et qui risque de polluer le spectre des stations dédiées à la saisie de données sur la propagation. En passant, c'est du 4FSK à 1,46 Baud. A notre âge, on aura peut-être le temps de crever d'un infarc avant de recevoir la confirmation d'un QSO ;)

Si ça continue, il va y avoir un protocole par amateur et plus personne va pouvoir clavarder ;D ;D ;D
« Modifié: 11 Juin 2009, 12:13:56 par VA2JOT Jacques »

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 362
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #4 le: 11 Juin 2009, 12:28:00 »
la décision d'y ajouter un mode "QSO"

une question que l'on aura peut-être à se poser (en tk je me la pose souvent): Peut-on encore qualifier de QSO un tel processus?

Une confirmation qui nécessite plusieurs 'échanges' constitués de bribes ou de morceaux d'un casse-tête, qui sont ensuite assemblés mathématiquement, et qui en plus ne permet que la transmission d'informations rudimentaires et imposées.. est-ce un QSO?

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #5 le: 11 Juin 2009, 12:37:25 »
Pour moi, ce n'est définivement pas des QSO. D'ailleurs, je ne pense pas que les usagers le voient comme tels.

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 362
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #6 le: 11 Juin 2009, 12:43:04 »
Pour moi, ce n'est définivement pas des QSO.

Alors Jean-Pierre, en poursuivant ton raisonnement tout ce qui se fait dans les modes suivants ne peut pas être qualifié de QSO, puisqu'ils utilisent le même principe, avec seulement des variantes 'cosmétiques':

# FSK441 for meteor scatter
# JT6M for ionospheric scatter
# JT65 for EME at VHF/UHF, and for HF skywave propagation
# JT2, JT4, WSPR:

 ;)

P.S.: Ma question concernait l'utilisation de WSPR par les OMs en communication dans les deux sens.. et non l'utilisation de ce mode pour activer une balise.
« Modifié: 11 Juin 2009, 13:11:47 par VE2PID Pierre »

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #7 le: 11 Juin 2009, 12:46:55 »
Je ne sais pas trop, je ne suis pas devant le radio.. Le tout se fait automatiquement.. Ca doit dépendre de l'interprétation de chacun..  ;)

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #8 le: 11 Juin 2009, 13:39:18 »
OK Jacques tu parles de ca:

Dear Friends of WSJT and WSPR,

I write to bring you up to date on continuing evolution of
the WSPR protocol and related software.

As you have already heard, a "QSO mode" for this weak-signal
protocol is in the works.  In fact, the first WSPR-mode QSO
was made on May 6: K1JT worked W6CQZ on the 30 m band, using
simple antennas and power levels of 1 W at each end of a
4000 km path.

The WSPR protocol is designed for use with extremely weak
signals.  It is suitable for making basic amateur contacts
over any propagation path that provides S/N exceeding -30 dB
in reference bandwidth 2500 Hz, with Doppler spreading less
than about 1 Hz.  Such paths should include most LF, MF, and
HF paths of interest to amateurs, as well as the EME path at
VHF.

WSPR messages are structured to permit the efficient packing
of callsigns, grid locators, signal reports,
acknowledgments, and other information commonly exchanged in
minimal QSOs.  The protocol includes strong forward error
correction (FEC) using a long-constraint convolutional code
(K=32, rate=1/2).  Messages are almost always received
exactly as transmitted, or else the decoder declares "no
result" by remaining silent.  False decodes are extremely rare.

WSPR users are already familiar with its beacon-like
messages formatted according to the template

   call grid dBm

In QSO mode, WSPR messages have a much richer variety of
formats, as indicated by the templates and examples in the
following list:

Template                 Example of usage
------------------------------------------------
CQ call grid             CQ K1JT FN20
CQ p/call                CQ PJ4/K1JT

<call1> call2            <K1JT> W6CQZ
DE call grid             DE W6CQZ CM87
DE p/call                DE PJ4/K1JT

call1 <call2> rpt        W6CQZ <K1JT> S4
QRZ call                 QRZ K1JT
p/call rpt               PJ4/W6CQZ S4

call1 <call2> R rpt      K1JT <W6CQZ> R S3
p/call R rpt             PJ4/K1JT R S3

<call1> call2 RRR        <W6CQZ> K1JT RRR
call1 <call2> RRR        W6CQZ <K1JT> RRR
DE p/call RRR            DE PJ4/K1JT RRR

73 DE call grid          73 DE W6CQZ CM87
73 DE p/call             73 DE PJ4/K1JT
TNX name 73 GL           TNX VICTORIA 73 GL
OP name 73 GL            OP HARRY 73 GL
pwr W DIPOLE             5 W DIPOLE
pwr W VERTICAL           10 W VERTICAL
pwr W gain DBD           1 W 0 DBD
pwr W gain DBD 73 GL     1500 W 21 DBD 73 GL
PSE QSY freq KHZ         PSE QSY 1811 KHZ
WX wx temp F/C wind      WX SNOW -5 C CALM
freetext                 CUL JACK


Upper-case letters and numerals are conveyed exactly as
shown in the templates.  Lower-case items are replaced by
appropriate information, for example call=K1JT, grid=FN20,
rpt=S1 to S9, name=HARRY, freetext="CUL JACK", etc., as
shown in the examples.

Messages may contain one full callsign and one "hash-coded"
callsign.  The transmission of hash codes is indicated by
angle-brackets surrounding the call, as in <K1JT>; the
brackets appear in displays of both transmitted and received
messages.  Since hashing is a many-to-one mapping, the
process is not reversible.  However, if a full callsign has
been decoded in a previous transmission, the decoder may
assume that a matching hash code usually implies matching
callsigns.  With a 15-bit hash code the chances of
mis-identification are very small, especially within the
confines of a particular QSO.

A minimal QSO using WSPR mode might look like the following
sequence of messages:

1.  CQ K1JT FN20
2.                      <K1JT> W6CQZ
3.  W6CQZ <K1JT> S4
4.                      K1JT <W6CQZ> R S3
5.  <W6CQZ> K1JT RRR
6.                      TNX JOE 73 GL

A third-party operator listening to this QSO from the
beginning would copy everything just as the participating
stations do.  Even if only one of the QSO partners can be
copied at the third station, both callsigns will be received
in full.  If the third-party operator tunes into the middle
of a QSO, so that his decoder cannot yet identify one of the
hashed callsigns, it will produce something like

        W6CQZ <...> S4

instead of the full message.  He must then stay tuned to
determine the identity of the missing callsign.  There will
be no ambiguities at all for the QSO partners themselves.
Full callsigns are always decoded (or already available, in
the case of one’s own call) before their hash codes are needed.

Signal report S1 corresponds to "-30 dB" on the WSJT scale,
S2=-27 dB, S3=-24 dB, etc., up to S9=-6 dB.  On this scale,
the threshold for signal audibility is around S5 to S6.  The
placeholder "p/" stands for an add-on prefix or suffix in
compound callsigns like ZB2/DF2ZC or DH7FB/P.  Information
conveying the add-on prefix or suffix replaces the
information that would otherwise convey a grid locator or
hashed callsign.

Items "pwr", "gain", "freq", and "temp" stand for numbers.
A 2m EME station might send

   1500 W 21 DBD 73 GL

to inform his QSO partner about his equipment, at the end of
a QSO.  Similarly, a QRP HF station might send

   1 W 0 DBD

or

   5 W DIPOLE

If he finishes a QSO on 80 m and wants to try 160 m next, an
operator might send

   PSE QSY 1811 KHZ

Names may contain up to 9 letters, and "freetext" may
contain any combination of 8 or fewer letters, numerals,
spaces, and the punctuation marks + . / ?.

Space has been reserved in the WSPR protocol for many more
"canned" or "partially canned" messages like those in the
final group of templates.  I hereby solicit suggestions for
messages that might be included in this group.  Note that
the variable information to be inserted in a given message
type should be no more than one, two, or possibly three
numbers or words.  Please help me to populate the list
of message types in the most useful way.

In addition to the QSO-mode messages described above, a new
format will be provided so that true beacon stations can
transmit solar/geomagnetic/ionospheric data (K-index, MUF,
events in progress, events expected) in a compact and useful
form.

Although the first WSPR-mode QSO was made with a special
version of the WSPR program, future evolution will most
likely follow a different path.  It seems best to keep the
WSPR program relatively simple and intended for automatic,
quasi-beacon-like transmission and reception of
propagation-probing signals.  The next released version of
WSPR will be capable of decoding all of the new messages,
however.  For use in making WSPR QSOs, support for the full
WSPR protocol will be added to a future version of WSJT.
This seems desirable because WSJT already has all of the
necessary amenities for setting up messages, controlling the
Tx/Rx sequences, etc.

How will WSPR compare in sensitivity with other weak signal
communication modes?  Under the assumption of additive white
gaussian noise, no QSB, and negligible Doppler spreading,
the following table applies:

Mode   Threshold  Comments
          S/N
----------------------------------------------------
CW       -18 dB   Best human operators
JT65B    -24      KV decoder
JT65B    -27      Avg of 3 transmissions, KV decoder
JT65B    -28      Deep Search
WSPR     -29
WSPR     -32      Avg of 3 transmissions

It should be noted that JT65 uses 1-minute T/R sequences
while WSPR uses 2-minute sequences.  The occupied bandwidth
of a WSPR signal is about 6 Hz, about 60 times smaller than
the JT65B bandwidth.


Technical Details
-----------------------------------------------------------------------
For those with technical interest in the WSPR protocol, here
are a few additional details.  The WSPR message "payload" is
50 information bits per transmission.  Most of the message
formats use 28 bits for a standard callsign and 15 bits for
a hash-coded callsign or grid locator.  The remaining 7 bits
convey signal reports, acknowledgments, power levels, and
special message types.  Special messages may use the first
43 bits for any dedicated purpose.

The WSPR protocol uses continuous-phase 4-tone FSK with tone
spacing and keying rate both equal to 12000/8192 = 1.46 Hz.
  Each transmission contains (50+K-1)*2 = 162 channel
symbols, and each symbol conveys a data bit (MSB) and a
time-and-frequency synchronizing bit (LSB).  Transmissions
last for 162*8192/12000 = 110.6 s.  The occupied bandwidth
of a WSPR signal is about 6 Hz.


Open Source
------------------------------------------------------------------------
You probably already know that WSJT, WSPR, and MAP65 are
open-source programs licensed under the GNU General Public
License.  Source code is stored in a public repository at
developer.berlios.de/projects/wsjt/.  If you are interested
in contributing to the development of these programs, please
send me email.  We also solicit your comments and
suggestions on the plans outlined above!

With best wishes,

   -- 73, Joe, K1JT



Daniel VE2DSB

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #9 le: 11 Juin 2009, 14:17:12 »
Bonjour messieur

En tant qu'utilisateur de WSJT en EME(JT65), MS(FSK441) E's (JT6M pour le 6M) nous ne sommes pas en mesures d'échangé la grandeur de nos bobettes j'en convient mais un QSO en CW comme je les entends, RST, WX et Nom.....un paquet de 73 par la suite et Pfouit! au suivant est considéré comme un QSO, pourtant y'a pas grand différence entre les deux.....

Un QSO pour moi c'est de jasé entres amateurs, de tout et de rien......et surtout de rien (raison pourquoi j'ai quité le 80M) Par contre Pierre si tu veut contacté plusieurs stations en peu de temps.....au y'able les bobettes et tu échange le grid square....En passant depuis l'arrivé de WSJT, l'activité en CW en EME et MS on chuté de moitier et plus dans le bas de la bande VHF.

WSPR fut ajouté à la dernière version de WSJT 7 pour le 30M et aussi pour le EME....le seul hic du mode, la longueur de temps de la transmission, dur dur sur les transistors ouputs, 2 Mins de TX avec multi-tone dans un espace (bandwith) restreint pour échangé le grid, quelques infos de la station et WX.....le prix des transistors ne vaut pas l'utilisaton de ce mode.

Le but de Joe K1JT est de pouvoir communiqué avec le minimum de puissance possible avec des distances maximum soit en VHF/UHF, HF et 6M.

E's maximum en double Hop m'on permis de faire DM24 et DM26, 5 watts au radio et un dipole 50 Mhz à 15 pieds de terre. 1.335 milles sur météor scatter en 144 Mhz et 160w sans oublier les contact EME dans le log.

Quand les conditions de propagations sont variables comme sur la lune ou en E's....pas le temps d'échangé nos recettes comme sur certain réseaux que j'entend sur les bandes amateurs....

Voila, pour moi opéré en WSJT est considéré comme un QSO, autant que sur PSK31 ou autre mode (sauf EchoLink).

Faudras se branché un moment donné, d'après nos dirigeants nous voulions enlevé le CW, c'est fait, nous passons aux modes digitales maintenant. La! s'il faut chiâler sur nos modes digitales pour retourné au CW ou mode qui est considéré comme un QSO ou non....la! faut se faire une idée.

Jean Pierre, peu importe le mode, tout est considéré comme un QSO.

Ciao!

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #10 le: 11 Juin 2009, 14:25:11 »
Oui il y a du vrai dans ce que tu écris. En tout cas, je ne pense pas que ce soit si important de déterminer si c'est un QSO ou pas. Dans mon cas, l'important, c'est que je m'amuse avec ca. Voilà

Daniel VE2DSB

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #11 le: 11 Juin 2009, 14:27:33 »
c'est que je m'amuse avec ca.

You bet!

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #12 le: 11 Juin 2009, 14:28:18 »
Et aussi, a 5 watts, ca doit pas être si dur sur les transistors.

Daniel VE2DSB

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #13 le: 11 Juin 2009, 14:31:59 »
Avec de bon ventilateurs c'est moins pire mais faut y voir quand même.....le B3016 de Mirage à grillé dimanche passé ici.....faut dire qu'il travaille a tout les jours en FSK441 et JT65.......Je doit donc me résigné à faire le contest en QRp sur 144 Mhz.

Ciao!
« Modifié: 11 Juin 2009, 14:33:49 par VE2DSB Daniel »

Jean-Pierre VA2SG

  • Invité
Re : Ma balise WSPR en fonction
« Réponse #14 le: 11 Juin 2009, 14:32:58 »
QSL bonne chance sur le 6 Daniel!