Auteur Sujet: Sked 144 MHz et 432 Mhz  (Lu 18548 fois)

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Sked 144 MHz et 432 Mhz
« Réponse #30 le: 05 Septembre 2007, 19:17:58 »
Que pensez vous d'un lien permanent Tropo-Scatter en FM de 515 milles nautiques sur UHF entre Hall Beach (Ile de Baffin) et Thulé Groënland?

C'est ce que les militaires utilisaient pendant le plus fort de la guerre froide pour assurer la liason entre les postes de radar qui surveillaient les Russes dans le Grand Nord.

Les réflecteurs des antennes avaient l'air de panneaux de grillage de métal légèrement concave de 75' de haut par environ 200' de large et les puissances variaient entre 10Kw et 100Kw. Vu qu'il y avait de l'affaisement fréquent, ils utilisaient de la quadruple diversité.

Pendant ce temps, les amateurs avaient toutes les difficultés a faire fonctionner fiablement de l'équipement sur la bande de 2M en AM sur plus qu'une dizaine de milles. Le premier répéteur n'avait pas encore vu le jour sur nos bandes et les amateurs de HF se disaient que le BLU ne "poignerait jamais"  ;D

Les temps changent n'es-ce pas?

Hors ligne VE2PID Pierre

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 4 343
  • Elecraft K2/100/5170 KX1/442 KX2/1464 KX3/190
Re : Sked 144 MHz et 432 Mhz
« Réponse #31 le: 05 Septembre 2007, 20:24:52 »
Les temps changent n'es-ce pas?

En effet... équipements de bien meilleure qualité, opérateurs plus ''érudits'', nouveaux modes à largeur de signal très petite, etc...

Voir cette liste des records nord-américains pour les fréquences supérieures à 50 mHz mise à jour fréquemment par l'ARRL:

http://www.arrl.org/qst/worldabove/dxrecords.html

Pour en revenir au Brendan, la distance minimale Amérique du Nord - Europe est à partir de St-Jean, Terre-Neuve jusqu'à la côte Irlandaise... un peu moins que 3150 km. Un article paru il y a quelques annés dans QST décrit les difficultés mais aussi quelques pistes pour décrocher ce trophée tant convoité, mais sans succès, depuis une dizaine d'années au moins..

http://www.arrl.org/tis/info/pdf/0208036.pdf
« Modifié: 05 Septembre 2007, 20:38:09 par Pierre VE2PID »

Hors ligne VE9MDB Matthieu

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 1 296
    • Pour me téléphoner...
Re : Sked 144 MHz et 432 Mhz
« Réponse #32 le: 05 Septembre 2007, 21:03:37 »
Wow passionnant !! Moi c'est surtout ce qui touche 70 cm et moins (23 cm..etc) qui m'intéresse.
Ce sont des bandes capricieuses assez difficile à gérer ... mais quand on est en contrôle ce sont des bandes très propres et intéressante !

Je prend note de tout ce qui se dit ici .. très intéressant les gars !

GRID : FN76ne
Fondateur du Club Radioamateur Université de Moncton (VE9UDM).
Technicien, Université de Moncton.
Tel: 1-514-702-8180

Hors ligne VA2JOT Jacques

  • Membre guru
  • *****
  • Messages: 3 825
Re : Sked 144 MHz et 432 Mhz
« Réponse #33 le: 06 Septembre 2007, 08:52:09 »
Re: Brendan

Pour faire la traverse ca prend deux sauts et la puissance apparente ne doit pas dépasser 400W pour être éligible au trophée si ma mémoire ne me joue pas de vilains tours. Ca impose de sérieuses limitations non seulement à la puissance mais aussi au gain des antennes de TX. On peut toujours employer des antennes séparées en RX avec un gain monstre mais ca coute de gros sous.

L'absence de courrants chauds sous les lattitudes à traverser (du moins du coté ouest de l'Atlantique Nord) fait en sorte que les probabilités qu'il se forme au bon endroit et en même temps les deux réflecteurs essentiels à ce que cela passe sont, à toutes fins pratiques, inexistantes. Il va de même pour la formation d'un corridor de "ducting"; y'a pas de source de chaleur assez importante.

Les probabilités d'une réussite sont meilleures entre la Floride et l'Espagne qu'entre Terre-Neuve/Labrador et disons l'Irlande à cause de la présence du Gulf-Stream et l'air relativement chaud qui s'y dégage sous l'axe Floride/Espagne. Ca explique pourquoi ca passe occasionellement entre la cote Ouest Américaine et Hawaii.

Si on avait les mêmes moyens techniques et financiers que les astronomes, on pourrait peut être y arriver (Terre-Neuve/Irlande) en utilisant les mêmes techniques de tratement de signal et de diversité de site et d'antennes qui leur permettent d'aller récupérer des signaux venus de l'espace bien en dessous du niveau du bruit.

D'ici-là, contentons nous de le faire sur la bande de 6M. C'est déjà un exploit mais celui-ci est à notre portée.

Ciao!